Di sak na pou di

Étrangers, immigrés, noirs, et quoi encore ?

Témoignages.re / 28 avril 2012

Contrairement à ce que certains ignorants durant cette campagne électorale affirment pour gagner des voix, les étrangers (immigrés) ne sont pas une menace pour le modèle social français !

Non, non, mille fois non, les immigrés ne sont pas une menace pour les Français ! Quel responsable politique aimerait en débattre ? Les immigrés ne sont pas responsables de la crise internationale, ni de la crise financière, ni de la crise sociale dont sont victimes les peuples dans le monde et en particulier en France et dans les D.O.M !

Les étrangers ne doivent rien à la France : bien au contraire ! Pourquoi ? Prenons par exemple le cas des Africains que je connais le mieux... Les partisans des « immigrés déor » peuvent-ils évaluer ce que la France doit à l’Afrique au regard de l’Histoire ? Je n’ai pas la prétention de bousculer leurs certitudes, mais il n’est pas vain de soumettre quelques points de rappel historiquement infalsifiables avant ce 2ème tour de l’élection présidentielle, notamment ici à La Réunion (exemple du peuplement), et par conséquent, de l’immigration ! Je me propose de soumettre à l’appréciation des lecteurs une photographie de quelques questions sous forme de réflexion...

L’idée étant de permettre aux uns et aux autres de bien apprécier les contributions étrangères d’une manière générale, et africaines en particulier, pour la France au regard de l’Histoire. De quoi s’agit-il alors ? De rappeler aux uns, et d’en apprendre à d’autres, que c’est à l’étranger, et d’abord en Afrique, que nous sommes tous originaires...

L’Afrique étant le berceau de l’humanité ; (à moins de remettre l’Histoire en cause)...? Par conséquent, en rappelant que les origines de l’Homme sont d’abord africaines, qu’est-ce que cela inspire aux détracteurs de l’immigration ? C’est une première réflexion ! La suivante n’est pas la moindre puisque c’est encore à l’étranger, et toujours en Afrique, que le Général de Gaulle avait lancé « le manifeste annonçant la création d’un Conseil de défense de l’empire »...

Que c’est à l’étranger, en Afrique, qu’étaient venues les toutes premières forces étrangères pour libérer la France quand elle traversait la plus terrible crise de son histoire !

C’est encore en Afrique et donc à l’étranger que la France avait trouvé son recours et la base de départ pour sa Libération ! Certains l’ont-ils oublié ? D’autres le savent-ils ?

C’est à l’étranger, en Afrique, qu’avait également été lancé « l’Appel du 18 juin ». A-t-on oublié ? D’autres le savent-ils ?

En voilà des questions qui appellent une certaine retenue de part et d’autre, et, pourquoi pas, une réelle réflexion ? Est-il blessant d’ajouter que ce sont les étrangers et surtout les Africains qui étaient en première ligne lorsque les frontières de la France, son empire, son indépendance, et même son âme étaient menacés ? Par conséquent, contrairement aux affirmations gratuites relevées ici ou là, les étrangers ne sont pas une menace pour le modèle social français ; de la même manière que les immigrés ne sont pas une menace pour les Français !

Par contre, il me semble qu’il est temps, maintenant, de reconsidérer les rapports de la France avec ces pays d’immigration en général, et surtout de privilégier des relations d’équité et de reconnaissance mutuelle pour le Développement pérenne de ces pays ! Qu’en pensez-vous ?

Et si les candidats encore en course dans cette élection présidentielle et leurs partisans pouvaient rivaliser d’imagination, voire de projet, dans cette direction ? Ils y gagneraient beaucoup plus qu’en surfant sur les terres du Front national... Qu’ils me le pardonnent ! Ils élèveraient le niveau du débat de ce point de vue au lieu d’insulter la France et ses Amis en dénigrant les valeurs et les principes de la République comme ils le font pitoyablement !

L’élection présidentielle passera, mais la question de l’immigration, elle, restera au débat quelque soit la chasse aux voix du F.N aujourd’hui ! Enfin, que les partisans des « étrangers déor » se disent qu’ils gagneraient à parcourir les premiers temps de l’Homme aux questions d’aujourd’hui au lieu de montrer les immigrés du doigt... Ils gagneraient à ne pas tomber dans l’intolérance, la xénophobie, les discriminations...

Les étrangers ne sont pas responsables du chômage, du manque de logements, des retards structurels, des injustices et des inégalités criantes dont souffre la population ! Les étrangers ne sont pas responsables de la vie chère !

Les étrangers ne sont pas responsables de la « casse sociale » !

Les immigrés ne sont pas une menace pour le modèle social français...

Les étrangers ne sont pas une menace pour les Français ! Étrangers, immigrés, noirs, Comores, Mahorais, Malgaches, et quoi encore ?...

 Samuel Mouen,

Amicale des Amis de l’Afrique 


Kanalreunion.com