Di sak na pou di

Evolution ou régression ? Chacun sa réalité !

Témoignages.re / 8 janvier 2014

Quelle différence entre Haïti, Maurice, Madagascar ou autres pays sous-développés et La Réunion ? Aucune si ce n’est le soi-disant département Français…

Bejisa met à jour (mais on le connaissait déjà) l’insuffisance notoire des gestionnaires administratifs et politiques de La Réunion. Nous sommes au XXIème siècle et il est inadmissible qu’avec les avancées technologiques existantes à ce jour, nous nous retrouvons dans cette situation qui pour certains va durer 8 jours (5 jours pour moi). Sans eau sans électricité, sans téléphone, sans internet sans radio, sans TV…

L’exploitation des réseaux par tous les gestionnaires (EDF, VEOLIA, CISE, France Telecom… ne se fait que pour accumuler les bénéfices et non pas pour satisfaire le citoyen. Il est inadmissible… !!!

Pour EDF, il est inadmissible de mettre autant de temps pour réalimenter les réseaux, d’autant plus que 2 jours avant, l’Ile avait connu une coupure générale de plus de 5 heures. Matériel vétuste ? Matériel mal entretenu, Où sont les équipes d’intervention d’urgence ? Ne peut-on les avoirs sous la main au lieu d’aller chercher en métropole…(Les chômeurs apprécieront). Quant au numéro unique, saturé, injoignable ou musique en attente, c’est sûr qu’EDF reste en contact… Mais par contre EDF fait payer 10 euros de frais pour paiement de facture en retard…Inadmissible ! Combien devrons-nous le faire payer pour ce retard de réalimentation ? Pour toutes ces denrées alimentaires gâtées ?

CISE et VEOLIA rejette la faute sur EDF ! Car pour eux, sans électricité, ils ne peuvent alimenter les abonnés en eau…Mais c’est prendre vraiment les Réunionnais pour des imbéciles ! Avec tous les bénéfices qu’ils font sur le dos du consommateur, ne pouvaient-ils investir dans des groupes qui reprendraient le relais en cas de coupure prolongée d’électricité ? Eux aussi font payer 10 euros de frais pour paiement de facture en retard…

Quant aux autres réseaux (téléphone, radio, télévision, internet…) A quand des émetteurs fiables et durables ? Des relais fonctionnels ? Nous payons trop, cher et nous devons exiger l’excellence !

Et nos politiciens au pouvoir, soit disant responsables et soucieux du devenir de La Réunion et des Réunionnais, il est grand temps de penser autrement dans notre Ile aux transport, à la consommation et à la fabrication d’énergies, à la production de biens et des services, aux déplacements des habitants, à l’aménagement durable du territoire…

D’autres modes de gestion existent, d’autres modes d’organisation existent. La potion à mobiliser doit contenir du courage, de la responsabilité et l’intérêt collectif.

Bejisa n’était pas un cyclone, c’était une simple dépression, mais il a généré d’une part chez les RENIONES, la peur et la panique, et d’autre part dans l’Ile de LA REUNION, un état de catastrophe… ! Et cela 20 ans après un vrai cyclone !

Quand sera-t-il véritablement lors du passage d’un vrai cyclone… ? 20 ans se sont écoulés mais la situation réelle et les solutions apportées ne vont pas dans le sens de l’évolution…

Dame nature est imprévisible et sa fureur est incontrôlable. Ne laisser pas les Réunionés prendre exemple sur dame nature !

 H. Marie-Louise (BPI) 


Kanalreunion.com