Di sak na pou di

Faire vivre les valeurs de la REPUBLIQUE, Faire REUNION !

Témoignages.re / 2 octobre 2015

La Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion s’associe aux nombreuses et salutaires réactions qui ont suivi, dans notre Île comme ailleurs, les propos inacceptables d’une députée européenne prétendument « républicaine », propos qui n’honorent pas la République.
 
Définir la France par la "race blanche" associée à des "racines judéo-chrétiennes" pour affirmer notamment ne pas vouloir d’une "France musulmane" et faire entendre qu’il y aurait deux catégories de français selon leur origine, leur couleur de peau, ou leur religion, c’est user d’un amalgame honteux faisant offense à notre intelligence et aux valeurs fondamentales de la République. Une nouvelle fois, par contamination des thèses de l’Extrême-Droite, s’exprime une vision étriquée et dévalorisante de notre pays, fondée sur l’exploitation des frustrations et des peurs, et conduisant à attiser la division et la haine de l’autre.
 
La République ne fait entre les citoyens aucune distinction en fonction de l’origine ethnique, de la couleur de peau, des convictions philosophiques, des croyances religieuses, ou des opinions … Elle s’efforce, en prenant en compte les situations réelles, de tendre vers la Liberté, l’Egalité et la Fraternité, et de mettre en œuvre le principe constitutionnel de la Laïcité.
 
En cette période électorale, la Ligue invite donc les Réunionnais à exercer leur vigilance à l’égard de ceux qui, sous couvert de défense identitaire, par bêtise ou calcul politicien, s’emploient à propager les peurs, le racisme et la haine. A ce titre, elle les appelle à faire barrage aux représentants de l’Extrême-Droite, affiliés ou non au Front National. 
 
En un moment où tant de défis, au plan national, international et local, interpellent notre conscience citoyenne quant au respect des droits humains, notre vivre-ensemble réunionnais doit se consolider par davantage de FAIRE-ENSEMBLE.
 
Face aux dérives alarmantes qui menacent notre cohésion sociale, la Ligue, associée au Réseau réunionnais POUR UN AVENIR SOLIDAIRE, demande aux pouvoirs publics, au vu des accords de principe recueillis à ce sujet, de hâter la mise en œuvre de la convention partenariale proposée par le mouvement associatif indépendant et visant à renforcer dans notre Île, l’action collective en faveur de L’EDUCATION CIVIQUE ET LAÏQUE et de la transmission des valeurs de la République. Il s’agit, par un dialogue permanent, de promouvoir des initiatives éducatives concrètes, dans nos écoles et quartiers, au service de l’égalité des droits et de la citoyenneté. Dans le contexte, cette initiative réunionnaise aurait, selon nous, valeur d’exemplarité.

LDH de La Réunion


Kanalreunion.com