Di sak na pou di

François Bayrou est-il au courant ?

Témoignages.re / 26 mars 2012

Ce qui fait la marque de François Bayrou, c’est son langage de vérité, son intégrité, qui refuse toute tentative électoraliste et toute démagogie. Ce langage de responsabilité ne rapporte pas de voix, mais c’est pour François Bayrou une exigence, un engagement politique et une marque de respect pour le citoyen.
François Bayrou a été le premier à pointer la gravité de la situation de l’endettement public de la France, il y a quelques années. C’est cette lucidité qu’il veut faire partager à tous, et qui lui dicte son comportement. C’est cette lucidité qui lui interdit toute promesse qu’il sait qu’il ne pourra pas tenir, même si cela lui coûte des voix sur le plan électoral.
Est-ce parce que La Réunion se trouve à un hémisphère inverse à celui de François Bayrou que les principes de celui-ci ne sont pas repris par celles et ceux qui disent le soutenir et qui se disent ses représentants, tout du moins des représentants récents, à l’image d’une Nassimah Dindar ou d’un Thierry Robert. Eux incarnent l’inverse de ces valeurs et font preuve d’opportunisme électoral, d’inconstance idéologique.
Plus grave : c’est l’utilisation éhontée des moyens liés aux collectivités dont ils ont la responsabilité : le Conseil général ou la Mairie de Saint-Leu. Parmi ces moyens : des contrats aidés, distribués généreusement comme d’autres aides sociales, et cela, à quelques semaines des élections.
A l’inverse de François Bayrou, ces deux personnes ont une conception politicienne de la politique et ne semblent pas, aujourd’hui, avoir le moindre sentiment d’hésitation pour utiliser tous les moyens afin d’assouvir leur soif de pouvoir.
On comprend alors qu’un Michel Lagourgue, représentant historique du MODEM et de François Bayrou à La Réunion, ne soit pas très à l’aise dans cette « famille recomposée », dans ce galimatias même pas idéologique.
En tant qu’admirateur de François Bayrou, j’espère que la réalité de la situation réunionnaise sera portée à sa connaissance et qu’il trouvera un moyen, lors de sa visite à La Réunion, de ne pas compromettre son image avec la présidente du Conseil général et le maire de Saint-Leu.

J. Boyer


Kanalreunion.com