Di sak na pou di

Générations sacrifiées, chômage, vie chère, pauvreté, exclusions : S.O.S. à François Hollande !

Témoignages.re / 3 décembre 2012

- 400.000 pauvres

- 160.000 chômeurs

- 110.000 illettrés

- 36.000 demandeurs de logement

- 20.000 logements vacants

À quand le changement ?

Six mois après l’élection de François Hollande à la présidence de la République, le gouvernement de Jean-Marc Hérault est-il incapable d’entraîner "le changement" ?

Incapable de redonner espoir aux abandonnés, aux chômeurs, aux illettrés, aux pauvres, aux demandeurs de logement, aux consommateurs contre la vie chère ?

Quel espoir pour les nouvelles générations ? À quand le changement ?

Au-delà de ce constat, cette réalité révèle que les majorités changent, les gouvernements se succèdent et, malheureusement, les experts et les politiques ne parviennent pas à répondre aux urgences, aux impatiences du plus grand nombre !

Les décideurs et les politiques ne parviennent pas à satisfaire les attentes de la population... Ils se contentent de privilégier le superficiel alors qu’il y a tant de besoins à satisfaire !

On le voit bien avec, une nouvelle fois, une montée frappante du chômage, les prix à la hausse, et le risque de remettre en cause deux acquis sociaux, obtenus de haute lutte : la prime COSPAR et le RSTA... Oui, le doute existe, le risque également ; d’autant que le gouvernement donne l’impression de manquer de solutions alternatives.

Du coup, comment s’étonner que sa légitimité soit entachée et que l’impopularité du président de la République se renforce en raison du désespoir du plus grand nombre ? Cette réalité témoigne aussi de l’incapacité des notables et des politiques à se remettre en cause et à donner la parole aux citoyens !

Deuxième aspect de cette réalité, beaucoup ont le sentiment qu’il y a comme un déni démocratique, voire le refus d’engager une véritable participation citoyenne, c’est-à-dire une réelle démocratie...

Les emplois d’avenir restent insuffisants (à peine 5.000 pour plus de 60% des jeunes au chômage)... L’existence d’une "loi contre la vie chère" ne suffira pas à calmer les inquiétudes... Le temps est venu de passer de la parole à l’acte : un panier de la ménagère avec les ménagères, et non pas sans elles...

Voilà l’exercice auquel nous gagnerons tous, à nous livrer, avant la parution des décrets d’application de "la loi contre la vie chère " (février 2013)... Sur une question aussi sensible, on ne consulte pas les premiers concernés et on décide pour eux ? On choisit à leur place les produits de grande consommation qui doivent subir la baisse des prix.

Citoyens, prenez la parole. Quartier par quartier, commune par commune, d’une micro-région à l’autre, ou l’une après l’autre, regroupez-vous, concertez-vous, composons des paniers de la ménagère, comparons les chariots types avec et pour les consommateurs...! Ne laissons plus les autres décider pour nous ! Une loi contre la vie chère sans consulter les consommateurs, et aujourd’hui des décrets d’application avec la même méprise, ce n’est pas acceptable...

Que nos parlementaires bougent ! Consommateurs, citoyens, prenez la parole, ne laissons plus les autres décider pour nous : réagissons, nous avons le choix...

La situation économique et sociale se dégrade de plus en plus, et de jour en jour pour la plupart d’entre nous : A quand "le changement" ?

Combien de temps encore allons-nous supporter l’incapacité de nos élus à faire respecter les engagements de François Hollande nous concernant ?

Notre impatience est légitime. Réagir ou subir, nous avons le choix ! L’angoisse pour l’avenir avec des prix qui ne cessent d’augmenter, ou bien des solutions maintenant, avec notre participation, notre contribution...

L’union fait la force. Agissons ensemble.

Le Collectif Citoyen 974


Kanalreunion.com