Di sak na pou di

Ground zéro

Témoignages.re / 21 août 2009

Le degré zéro de la conscience humaine vient nous agresser tous les jours, sans effort. Tranquillement tous les soirs chez nous à la télé… ou sinon sa déor à chaque croisé d’chemin…
Pa besoin fé riyen. I ariv, i instal, i sali toute. Kom la bou. I sort pi.
Aujourd’hui c’est l’affiche du salon des deux roues.

Messieurs (j’ose espérer qu’il n’y avait pas de femme parmi vous) vous qui une fois de plus nous infligez ce lamentable spectacle, je pense aujourd’hui à vos mères, grand-mères, vos femmes et vos filles.
Il me semble juste qu’il manque une case dans vos cerveaux avides : la case C.o.n.s.c.i.e.n.c.e. et qu’à la place il n’y a qu’un gouffre sans fond.
Zot i koné pa oussa zot i sort… ce ban couillon la.
De quoi parle-t-on ?
De la femme comme objet (voiture, moto, vaisselle, p. q) qu’on achète, qu’on utilise et qu’on jette… ou qu’on tue.
Zordi un vendeur loto, hier un vendeur zinstrument de musik… tout et n’importe quoi.
On parle aussi de ces familles que l’on pense ne pouvoir attirer à ce salon que par une image de c…
J’ai vu cette affiche le lendemain de l’enterrement de Mathilde.
Cette petite fille brûlée, arrachée à la vie par un père qui s’était octroyé ce droit.
Messieurs : Bravo. Vous faites évoluer la pensée collective, l’humanité d’aujourd’hui et de demain ;
Merci de votre contribution.

Odile Singa
Association Force +++
Association Soyoma


Kanalreunion.com