Di sak na pou di

Halte à la manipulation !

Témoignages.re / 29 octobre 2012

La conférence sociale et économique tant attendue par les acteurs sociaux accouchera d’une souris, car les objectifs en termes d’application des orientations éventuelles et à venir ne sont pas clairement définis. En effet :

— Les journées préparatoires de la conférence dureront deux jours seulement… (29 et 30 octobre), mais l’étonnement, c’est que la conférence en elle même est prévue une seule journée, le 14 novembre 2012. Pas un débat de plus entre ces deux dates.

— Seul le premier monde, La Réunion d’en Haut, est invité. Les exclus, les victimes, les associations de proximité ne sont pas les bienvenues

— Les syndicats invités, s’ils participent, seront –ils entendus ?

— Devant ce parterre de puissants notables — pour un grand nombre, des égoïstes — la souffrance de La Réunion d’en bas sera-t-elle une priorité ?

— Si propositions il y a, qu’adviendra-t-il dans le grand débat national ? Car les problèmes sont déjà connus à La Réunion, des préconisations existent, mais sont à peine appliquées.

NON ! Pour l’ARCP le style de débats proposés est une arnaque institutionnelle, autant sur le fond que sur la forme. Ils n’apporteront rien à La Réunion, car les dés sont pipés, et ce, dès le départ : un exemple très récent, la CIOM de Sarkosy.

Foutor ! Afin d’éradiquer la pauvreté, La Réunion a besoin de l’application de mesures concrètes pour sortir, enfin, le pays du chômage et de la cherté de la vie. Halte aux mesurettes, au saupoudrage, aux débats, commissions, conférences stériles.

Une bonne volonté politique « de droite ou de gauche » serait d’aborder un thème unique de droit humain, à savoir : comment combattre la pauvreté, problème majeur à La Réunion ?

Arèt roul anou, don ! Ceux qui manifestent et s’indignent ont plus que raison.

Nous rappelons qu’au nom de l’égalité de traitement, l’ARCP milite pour l’application d’une prime de vie chère pour tous, par mois.

Pour l’A R C P

Jean-Hugues Ratenon


Kanalreunion.com