Di sak na pou di

Harcèlement moral et sexuel… La peste au travail

Témoignages.re / 10 mai 2012

Albert Camus écrit dans “La Peste” :
«  La presse, si bavarde dans l’affaire des rats, ne parlait plus de rien. C’est que les rats meurent dans la rue et les hommes dans leur chambre. Et les journaux ne s’occupent que de la rue. Mais la préfecture et la municipalité commençaient à s’interroger. Aussi longtemps que chaque médecin n’avait pas eu connaissance de plus de deux ou trois cas, personne n’avait pensé à bouger. Mais, en somme, il suffit que quelqu’un songeât à faire l’addition. L’addition était consternante. En quelques jours à peine, les cas mortels se multiplièrent et il devint évident pour ceux qui se préoccupaient de ce mal curieux qu’il s’agissait d’une véritable épidémie ».

La nouvelle épidémie de peste, c’est le harcèlement moral et sexuel qui se développe dans notre département. Ce dangereux virus va-t-il enfin réveiller les consciences des responsables de la santé ou va-t-on revivre une nouvelle saison du chikungugna version travail ? Pour la justice, le problème est réglé. L’annulation de la loi contre le harcèlement sexuel par le Conseil constitutionnel est une aberration de plus. Cette décision a été prise par des “sages” 11 hommes et 2 femmes, bravo pour la parité.
Mais de quelle sagesse parle-t-on ?
Abandonner des victimes sans recours et blanc seing pour les harceleurs.
Vive la France !

Orane


Kanalreunion.com