Di sak na pou di

Hausse inquiétante du tabagisme

Témoignages.re / 22 octobre 2010

Le nombre de fumeurs est en augmentation avec une répartition significative : 50% des fumeurs sont des chômeurs. C’est bien connu le chômeur subit un stress permanent, exclu du monde du travail. Il ne peut même pas tenter de se projeter dans des lendemains plus satisfaisants tant le désespoir est bien entretenu par un coupable désigné : la crise, cliché servi matin-midi et soir, tant l’espoir est suffisamment plombé par des plans de relance négociés au rabais. Comment alors supporter l’immuable quotidien, le regard des autres, ceux de ses enfants, de son entourage ?
Cette augmentation de la consommation de cigarette touche plus les femmes que les hommes, rien d’étonnant lorsque l’on sait que la précarité frappe plus durement les femmes. Verra-t-on bientôt des parlementaires brandir un paquet de cigarette à l’assemblée pour justifier de l’augmentation prochaine des prix, le déremboursements des soins ?
Ou alors, dans un vrai élan d’humanité, verrons-nous émerger la proposition de gratuité des traitements pour l’arrêt et le sevrage du tabac comme le préconise le professeur Dautzenberg, pneumologue et président de lOffice français de prévention du tabagisme ? Selon lui, le tabac est comme toutes les autres maladies faisant plus de ravages dans les milieux défavorisés. Cette analyse est renforcée par le spécialiste de la santé publique, Gérard Dubois.
Ou alors assisterons-nous à la naissance du plan de réforme du chômage pour lutter efficacement contre toutes les formes d’addictologies, pour voir enfin émerger la vie saine et pleine d’espoir ?

La RAJ


Kanalreunion.com