Di sak na pou di

Inacceptable et condamnable !

Témoignages.re / 18 septembre 2012

Parce que la liberté de presse est une composante de la liberté d’expression, parce qu’il faut condamner toutes pressions sur les médias et/ou sur les journalistes dans l’exercice de leur profession, mais également parce que la liberté de la presse a permis de transformer les sociétés, et que, les médias, d’une manière générale, peuvent jouer un rôle crucial dans la transformation de la société réunionnaise, l’agression subie par les journalistes du “Quotidien” et du “Journal de l’île” est inacceptable et condamnable : on ne peut tolérer dans une démocratie, un comportement qui nuit à la liberté de la presse sous quelque forme que ce soit.
Pour ces raisons, j’apporte mon soutien aux journalistes ainsi agressés dans l’exercice de leur profession !

Samuel Mouen
Chroniqueur radio


Kanalreunion.com