Di sak na pou di

J’ai fait le rêve d’un monde…

Témoignages.re / 6 mai 2010

Nous sommes en 2030 à La Réunion, je rentre chez moi après une dure journée de travail dans la zone d’activités de Saint-André. J’habite les Hauts de l’Ouest… mon trajet le matin et le soir n’excède pas 40 minutes. En effet, le tram-train mis en service depuis cinq ans de Saint-Benoît à Saint-Pierre me facilite la vie et les embouteillages du tout voiture d’il y a dix ans ont disparu. À mon arrivée en gare de Saint-Leu, je prends chaque jour comme à l’aller la navette qui me rapproche de mon rêve, je souris, un bruit insolite me réveille… Je suis en 2010. Le tram-train n’existe pas encore et s’il ne se faisait pas ? Mon rêve se transforme en cauchemar. Je rentre chez moi chaque soir, en voiture. J’ai bien essayé de prendre le bus comme le font certains de mes collègues. Mais malgré les efforts conjugués des transporteurs concernant le confort offert aux passagers et l’essai de régularité dans les horaires aux différents arrêts, le nombre impressionnant de voitures fait que les embouteillages sont de plus en plus nombreux et ne s’arrêtent pratiquement jamais… le viaduc du littoral, malgré ses six voies, ne désemplit pour ainsi dire jamais. Lorsqu’il n’est pas fermé pour cause de houle, des ingénieurs imaginent que quelque temps de le protéger par des murs de plexiglas, ils étudient leur résistance aux vents et aux marées. Les soirs et les matins, c’est la galère, si bien que j’envisage de me loger dans cette zone d’activité où je travaille. Les prix flambent dans la zone. Je suis mal…
Je me réveille. Ouf ! sauvée… Nous sommes encore en 2010… Je ne travaille plus… Je suis retraitée… nos élus n’ont pas encore enterré le projet du tram-train. Ils se ressaisiront. Gageons que mes petits-enfants un jour n’auront pas à vivre ce cauchemar.
Rêve d’un monde ! monde plus beau à faire ensemble.
Rêve d’un monde ! monde nouveau…

Gabrielle Fontaine


Kanalreunion.com