Di sak na pou di

Je suis Aylan Kurdi

Courrier des lecteurs de Témoignages / 5 septembre 2015

À chacun sa réaction selon sa sensibilité. Pour moi un enfant réfugié de 3 ans, mort noyé, rejeté sur une plage comme un débris de naufrage, représente l’horreur absolue.
Et dire qu’il y a des milliers d’autres, d’enfants, de femmes, de vieillards, d’hommes qui perdent la vie en fuyant leur pays. Que ce soit pour des raisons politiques, économiques ou climatiques, que ce soit aux portes de l’Europe ou dans les parages de Mayotte, ce ne sont ni des migrants, ni des réfugiés, ni des problèmes, ce sont des êtres humains.

La xénophobie rampante qui amène l’Europe à fermer ses frontières la rend amnésique et aveugle à ses intérêts.
Que l’Europe se rappelle. Au XIXe et dans la première moitié du XXe siècle, pour faire face à sa révolution démographique, elle a peuplé le Monde, notamment les « pays neufs ». Et pourtant, elle disposait de tous les emplois générés par la révolution industrielle. Elle peut facilement comprendre que la transition démographique du « Tiers-Monde » conjuguée au sous-développement provoque des migrations de grande ampleur.
Elle méconnaît aussi ses intérêts. Son intérêt démographique, puisque sa population est parfois en recul comme en Allemagne ou encore en Italie où la mortalité est supérieure à la natalité, où les cercueils sont plus nombreux que les berceaux. Son intérêt social puisqu’il lui faut des jeunes pour couvrir les besoins de ses personnes âgées. Son intérêt économique parce qu’elle a besoin de main d’œuvre…

Se transformer en forteresse n’empêche nullement l’immigration comme le montre l’exemple de Mayotte où 40 % de la population serait étrangère. Cela n’aboutit qu’à multiplier les drames et à favoriser l’exploitation des migrants. L’Europe doit s’appuyer sur ses valeurs avec une politique migratoire respectueuse de la dignité des personnes et une politique de développement qui supprimerait les causes de départ.
Que ceux que l’aide au développement gêne méditent le leitmotiv désespéré des migrants : « si tu ne m’aides pas à vivre chez moi, je viendrai mourir chez toi ». Aylan Kurdi, 3 ans, comme les milliers d’autres qui ont péri à nos portes, méritaient de vivre.

Wilfrid Bertile



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La photo d’un petit émigré noyé et rejeté par la mer sur une plage créera probablement un choc émotionnel aussi fort que celui créé par la photo de la jeune vietnamienne qui a bouleversé les américains et les a conduit à se mobiliser pour la fin de la guerre du Vietnam . Cette photo permettra certainement une mobilisation de l’opinion publique sur le problème des réfugiés et amènera les européens à s’organiser pour mieux les accueillir.
    Mais il y a aussi d’autres photos qui nous arrivent des pays d’où viennent ces réfugiés , des photos de chrétiens martyrisés , de femmes violées et vendues comme esclaves , des photos de décapitation, de destruction de monuments historiques démolis à la dynamite alors qu’ils ont eu droit au respect de toutes les civilisations qui les ont regardées depuis plus de 2000 ans, . Il y a aussi les photos de puis empoisonnés ou asséchés , de milliers de gens qui meurent de soif et de faim . Il y a d’autres photos qui nous montrent les crimes contre l’humanité qui sont commis dans ces parties du monde d’où viennent les réfugiés , des photos d’églises que l’on incendie avec des chrétiens à l’intérieur , d’historiens et d’archéologues que l’on égorge tout simplement parce qu’ils ont fait leur devoir .
    Mais toutes ces autres photos aussi terribles que celle de ce petit garçon trouvé sur une plage ne nous émeuvent même plus , elles font maintenant partie de notre quotidien comme si cela était normal , et que nous étions obligés de vivre avec .
    Ces photos nous rappellent malheureusement d’autres photos prises à une autre époque pas si lointaine que cela , des photos des martyrs du peuple juif organisé par le régime nazi avant la guerre de 1939 /45 . A cette époque Beaucoup de juifs mais aussi des non juifs haïs par les nazis ont fui l’Allemagne et ont pu trouver refuge chez nous en France, aux Etats Unis et dans d’autre partie du monde. Ils ont rapporté les horreurs qui ont été commises parles nazis depuis 1933 , mais cela n’a pas suffi pour déclencher une réaction internationale suffisante pour tuer le monstre dans l’oeuf . Le Nazisme s’est développé et nous a conduit à une guerre qui a généré plus de 70 millions de morts et autant de blessés et d’handicapés, mais également des milliards de milliards de dégâts . En plus du sang versé et de la souffrances endurée pendant la guerre il a fallu encore des années de souffrance et de misère pour reconstruire près de la moitié du monde existant à l’époque.
    Je suis sensible comme beaucoup à la souffrance des réfugiés et je pense qu’il faut les accueillir et les aider , mais il faut que les gens comprennent que cette vague de réfugiés qui arrive sur les frontières de l’Europe , n’a pas qu’un but économique . Nous ne sommes pas seulement devant des gens qui viennent chercher du travail ou une meilleure qualité de vie , mais devant des gens qui fuient la persécution et la mort .
    De nombreux européens qui souffrent du chômage et de la crise économique ne les voient pas d’un bon oeil et voudraient leur fermer la porte , mais ils faut qu’ils comprennent que ces réfugiés là sont différent des autres , qu’ils fuient l’horreur absolue qui leur est imposée par ce qui arrive dans leur pays .Ils nous demandent de l’aide mais ils nous adressent aussi un autre message : "Voici ce qui vous attends si vous laisser perdurer cette horreur .

    Si l’Europe veut éviter l’implosion ou l’explosion causée par un afflux trop important de réfugiés qui pourrait déstabiliser les institutions européenne et aggraver la crise économique qui sévit actuellement sur ses territoire et dans le monde , Si le monde occidental veut échapper à l’horreur de la guerre des civilisations qui se profile à l’horizon,porté par des organisations comme Daech ou par d’autres extrémistes qui agissent avec encore plus de cruauté en Afrique de l’ouest , allant jusqu’à aller enlever des jeune filles adolescentes dans leur collège pour en faire des esclaves sexuelles etcet.... il est également nécessaire qu’il y ait une Union sacrée pour arrêter sans attendre LE MONSTRE QUI PORTE DEJA DANS SON VENTRE CETTE HORREUR et qui attend le moment favorable pour l’accoucher et replonger la terre entière dans un océan de souffrance .

    L’Accueil des réfugiés à lui seul ne suffit pas ,il faut aller plus loin pour mettre fin à l’horreur qui pousse des centaines de milliers d’hommes , de femmes et d’enfant à risquer la mort et les pires souffrance pour fuir leur pays .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com