Di sak na pou di

Jeunesse en Plein Air et les Jeux des îles de l’océan Indien

Témoignages.re / 11 août 2015

Les jeux des îles de l’océan indien sont terminées avec l’objectif naturel des retrouvailles fraternelles et amicales dans 4 ans aux Comores.

La JPA, confédération d’associations de jeunesse et d’éducation populaire adresse ses félicitations aux bénévoles du monde sportif, des ligues, des comités et des clubs de notre département qui se sont engagés et mobilisés pour la préparation, le déroulement et la gestion de cet événement.

Nos félicitations vont également aux nombreux sportifs de l’océan indien que se sont préparés au prix d’efforts, de sacrifices et d’abnégation, pour être prêts et performants au bon moment.
Ils ont ainsi montré le dynamisme de notre jeunesse et à travers eux, le travail énorme et insuffisamment reconnu des très nombreux éducateurs présents auprès d’eux au quotidien.

Mais, la JPA ne peut passer sous silence l’irruption brutale et malvenue dans cette manifestation de considérations politiques qui ont mis à mal son déroulement, qui ont laissé place à de la tension, à de l’incompréhension parfois, à de l’irritation sinon à de la rancoeur à d’autres moments.
La JPA ne peut pas non plus se satisfaire de la mise à l’écart des mouvements de jeunesse et d’éducation populaire de ce département, dont les responsables ont été une fois de plus au mieux oubliés, sinon ignorés, pour ne pas dire snobés.
C’était à notre sens de la part de l’état par l’intermédiaire de ses services déconcentrés dans un premier lieu, puis de l’organisation des jeux elle-même, une occasion de reconnaître notre travail, de nous associer et de rendre ainsi hommage à notre mission utile et complémentaire.

Comment ne pas déplorer à ce propos que le ministre en charge aussi des vacances des enfants et des jeunes, Patrice Kanner, dont l’agenda officiel précise qu’il a travaillé 4 jours à La Réunion, n’ait pas jugé opportun de nous rencontrer et de visiter une de nos structures, au moment où il annonce un plan en faveur des colonies de vacances et qu’à contrario se dessinent des évolutions inquiétantes qui régissent notre secteur !!!

Gageons, pour finir sur une note optimiste, que nous n’ayons plus dans 4 ans, à déplorer le départ martial d’une délégation, la disqualification scandaleuse d’une brillante athlète handicapée, les larmes de joueuses privées de compétition pour des raisons plus que partisanes, sans parler de propos parfois guerriers pour ne pas dire plus, de certains responsables pour le moins indignes.

Soyons humbles et responsables, replaçons ces jeux dans leur contexte, rappelons-nous leurs objectifs et respectons cette jeunesse admirable qui constitue l’avenir de notre région Océan Indien.
Avec ou sans nous messieurs les politiques, messieurs les techniciens et autres experts responsables, il y a lieu de se mettre vite au travail.

Pour le comité départemental de la JPA, Daniel Cadet


Kanalreunion.com