Di sak na pou di

Jouer avec le feu

Témoignages.re / 13 août 2009

Dans les circonstances où, à la surprise générale, de nouvelles municipalités sont entrées à Saint-Louis et à Saint-Paul en mars 2008, au grand dam des candidats battus qui n’avaient pas su tirer profit de la “prime aux sortants” et organiser tout à loisir le déroulement du scrutin en utilisant à leur avantage l’appareil municipal qui, comme chacun sait, comporte un certain nombre d’employés au statut précaire, et qui sont par nature vulnérables, la décision du Conseil d’Etat d’annuler ces élections peut apparaître à une grande partie de la population comme profondément injuste.
Surtout si l’on se rappelle toutes ces élections antérieures entachées de fraudes, qui avaient lieu régulièrement à La Réunion avec, il faut le dire, la complicité de l’administration, et ce, pendant de si longues années…
Voilà qui peut provoquer à nouveau le retour des vieux démons, avec la tentation inévitable chez certains de revenir à des méthodes que l’on croyait définitivement révolues et créer ainsi dans notre île un climat de violence et d’insécurité dont elle pourrait se passer, surtout après les dernières manifestations les plus récentes.
Comme si le pouvoir voulait à tout prix reconquérir le terrain qu’il avait perdu, et ne jamais tirer, une fois pour toutes, les leçons de l’Histoire !

Georges Benne


Kanalreunion.com