Di sak na pou di

Juste pour rire !

Courrier des lecteurs de Témoignages / 7 mars 2016

Une suggestion aux divers responsables du tourisme : informer les quelque 66 millions de Français que le berceau de la population française se trouve à… Saint-Paul-de-La-Réunion. En effet, si parler a encore un sens, c’est bien ce que signifie « la grotte des premiers Français ». De quoi organiser des séjours, quasiment des pèlerinages, pour faire découvrir le lieu d’origine des ancêtres gaulois en plein océan Indien, cool !

Un peu plus sérieusement, il y a de quoi s’interroger sur tout ce manège qui vise, en fait, à éviter le terme de “Réunionnais”, alors même qu’on évoque « le berceau du peuplement de La Réunion ».

Quoi qu’il en soit des motivations, cachées ou évidentes, un des effets est l’effacement de la trace des dix Malgaches débarqués ici avec deux Français, en provenance de Madagascar. En ce temps-là, la Grande Ile intéressait beaucoup plus le colonisateur français que Bourbon, ayant d’abord servi de lieu de relégation des mutins de Madagascar… pendant presque 20 ans.

Et dire que l’on n’est pas sûr du tout que cette grotte ou caverne ait été effectivement et durablement occupée par des humains !

Curieusement, la réticence de certains à parler de « grotte des premiers Réunionnais » se manifeste au moment même où on n’en finit pas de saluer l’entrée d’une Réunionnaise au gouvernement et la nomination d’un recteur réunionnais. Cherchez l’erreur ! À moins que, sous des formes apparemment inversées, s’exprime le même désir de reconnaissance… par Paris.

On retiendra que toute dénomination publique est lourde de symboles mettant en jeu le récit historique et la construction identitaire qui lui est liée.

Brigitte Croisier


Kanalreunion.com