Di sak na pou di

Kréol lé pa kouyon !

Témoignages.re / 23 février 2010

Lorsqu’on échange des idées avec les uns et les autres sur ce qui occupe l’actualité dans certains médias, on constate que la plupart des Réunionnais sont scandalisés, dégoûtés, indignés par les attaques personnelles lancées contre Paul Vergès et contre ses proches à l’occasion des élections régionales. Ces calomnies, injures et mensonges éhontés, auxquels se livrent les Dupuy, Couapel, Mazel et autres Franco, sont aussi ignobles qu’écœurants.
On parle par exemple d’emplois de complaisance, de népotisme, de favoritisme familial, etc… alors que Paul Vergès n’a jamais pratiqué ce genre de méthode et qu’il a toujours été un modèle en matière de respect des règles républicaines. Il s’est même toujours battu pour faire respecter les principes fondamentaux du Droit et de la probité dans son propre parti.
Ces attaques méprisantes envers le leader de l’Alliance et des membres de sa famille sont d’autant plus révoltantes que leurs auteurs connaissent parfaitement les valeurs morales qui ont toujours animé Paul Vergès et ses proches. Les personnes aux propos néo-colonialistes savent aussi l’honnêteté et le dévouement dont ces militants communistes ont toujours fait preuve, de même que leur immense courage face à toutes les répressions injustes, violences, tentatives d’assassinat et médisances dont les Vergès ont été victimes tout au long de leur existence.
Ce qui révolte aussi la plupart des Réunionnais dans ces insultes contre Paul Vergès et ses amis est le fait qu’ils ont toujours consacré leur vie à défendre les intérêts et la dignité de leur peuple face aux injustices et au mépris des classes sociales dominantes. Mais nul doute que ceci explique cela…
Ce dimanche 21 février, dans l’excellente émission "Face à l’Info" diffusée par Antenne Réunion, le président de l’Alliance a été interrogé par le journaliste Yann Baré sur ces attaques injustes lancées contre lui. Et, comme d’habitude, Paul Vergès a fait preuve d’une grande sérénité à ce sujet, en rappelant quelques exemples de diffamations lancées à son égard dans le passé.
En fait, au-delà de l’indignation et de l’écœurement que ressentent beaucoup de Réunionnais devant le bas niveau des discours anti-communistes, ils se disent que "zot lé pa la èk sa" et que "zot i fé pa in kont èk sa", car ils ne sont pas dupes et ils savent sur qui ils peuvent compter pour les défendre, quoi qu’il en coûte. En effet, contrairement à ce que croient leurs adversaires, "Kréol lé pa kouyon".

Laurent Sparton, Le Port


Kanalreunion.com