Di sak na pou di

L’apologie du mensonge !

Témoignages.re / 22 janvier 2013

Dans notre société, le mensonge a et aura toujours une bonne place parmi nous.

Amstrong, nom de tricheur pourtant admiré encore et toujours, n’est-ce pas Guéant ?

Pour les pauvres en France et à La Réunion, dans ce XXIème siècle, c’est soit l’indifférence, soit l’oubli, comme cette famille de 6 personnes, dont 4 enfants, qui ont vécu 1 an dans une grande misère dans un appartement, dans un quartier, dans une ville, dans un État ; soit la mort, comme ces deux sans domicile fixe assassinés.

Comment peut-on faire confiance à un ministre du Budget soupçonné de blanchiment de fraude fiscale ? Enfin, c’est qu’il ne doit pas être le seul…

L’économie ne doit jamais diriger le monde ! La preuve nous est fournie encore avec l’erreur du FMI qui, incapable de prévoir les fluctuations de l’économie dans ses calculs, a imposé l’austérité aux gouvernements. Une erreur de calcul avec des effets désastreux sur des pays.

140.000 logements neufs, sociaux et privés, construits à La Réunion en 19 ans. De 1991 à 2010, ce qui fait 7.389 logements construits en moyenne par an. Quand on sait qu’il faut plus de 15.000 logements par an, on ne réalise même pas la moitié. C’est sûr que l’État, les collectivités, les opérateurs vont résoudre le problème de logement à La Réunion, de l’emploi, de la vie chère, de la pauvreté aussi… Pourtant, l’argent, il y en a, et même les taux d’intérêt d’emprunts immobiliers sont au plus bas !

La surrémunération n’alimente pas la consommation, comme veut le faire croire le ministre de l’Outre-mer, la surrémunération alimente le processus de la cherté de la vie et c’est une injustice flagrante dans ce XXIème siècle.

Dans la guerre au Mali, d’après France 2, il y aurait deux sortes de Français. Les Ultras-marins (DOM, TOM, ROM…) et les Français. Et cela est annoncé devant des milliers de téléspectateurs du monde entier en ce jeudi 17 janvier 2013. Le pire, c’est qu’il n’y a eu aucune réaction d’aucune part.

Sommes-nous Français ? Il y avait cette différence déjà en droit, volontaire à La Réunion et obligatoire en France, on le retrouve dans l’armée et…

Les arnaques publiques concernant l’audiovisuel, la téléphonie, avec la complicité des autorités et des élus, sont flagrantes à La Réunion. Des clauses abusives dans les contrats, des transformations de contrat unilatéral, des changements de chaînes gratuites en chaînes payantes et maintenant la TNT. Déjà il existe 25 chaînes en métropole et seulement 10 chaînes à La Réunion, mais bientôt, avec l’évolution de la norme de diffusion, il faudra encore payer pour changer le boitier, faire l’installation pour pouvoir regarder la TV. Souvent, ces mensonges, ses arnaques sont acceptées sous menaces de licenciement ou de mise en péril de la filière ou divers avantages aux principaux décideurs…

H. Marie-Louise (BPI)


Kanalreunion.com