Di sak na pou di

L’Association générale réunionnaise des retraités interpelle le président de la République

Témoignages.re / 19 janvier 2010

Voici une lettre de la Présidente de l’Association Générale Réunionnaise des Retraités, Julienne Célesti, adressée au président de la République, Nicolas Sarkozy présentant des doléances en faveur des retraités.

« Monsieur le Président de la République,

J’ai l’honneur de vous présenter à l’occasion de votre visite dans notre île les doléances en faveur des retraités.

1 – La vie : Pouvoir d’achat
Dans les grandes surfaces et sur le marché public, les denrées et produits alimentaires augmentent de mois en mois. Parfois il y a des promotions sur certains articles pour une durée de 8 à 15 jours. En réalité, c’est une tromperie organisée.
Le plus souvent, pour ces articles la date limite de consommation est très proche, ce qui permet de vendre la totalité des stocks.

Sitôt après, les prix initiaux sont majorés et supportés par les consommateurs. Bon nombre des retraités sont obligés de limiter leurs achats de plus en plus.

Nous demandons pour les retraités de La Réunion une indemnité de vie chère, comme celle qui a été accordée aux salariés l’année dernière (RSTA).

2 – Logements
Bien des retraités ne peuvent pas occuper un logement décent pour la bonne raison qu’ils ne peuvent pas payer la caution exigée et acquitter mensuellement le montant du loyer.

Nous demandons pour ces cas :
a – d’être dispensé de la caution.
b – une augmentation de l’allocation logement.

3 – Frais médicaux
En ce qui concerne les médicaments qui ne sont plus remboursés et dont les retraités sont obligés de consommer en raison de leur état de santé, quelques uns font des sacrifices pour les acheter. D’autres, faute de moyens, continuent de souffrir.

Nous demandons qu’une dérogation soit prise en faveur des retraités pour le remboursement de tous les médicaments sur prescription médicale.

4 – Voyage en France
Des retraités pour la plupart ont des enfants qui travaillent en France métropolitaine. Ces derniers ont fondé leur propre famille et sont installés définitivement. Faute de finance, les grands-parents ne peuvent faire ce voyage pour connaître leurs petits enfants.
Nous demandons pour ceux qui peuvent encore voyager de bénéficier d’un billet d’avion gratuit tous les trois ans.

5 – Minimum vieillesse

Nous demandons pour l’ensemble des retraités :
a – un minimum vieillesse au moins égal au SMIC.
b – une majoration de la pension pour tous les couples dont l’épouse ne bénéficie pas d’une retraite. »

La Présidente,
Julienne Célesti


Kanalreunion.com