Di sak na pou di

« L’attitude innovatrice » du maire de La Possession

Courrier des lecteurs de Témoignages / 9 mars 2015

Augmentation des impôts locaux, du prix de la cantine scolaire, des activités périscolaires payantes pour les familles, bus scolaires payants, baisse des salaires des agents, non renouvellement des contrats aidés pour les plus démunis…

Ce sont les mesures prises par Vanessa Miranville, Maire de la Possession qui se vante d’être “innovatrice”. Elle ne sera pas la seule puisque tous les maires feront de même après la campagne électorale. Pour l’instant, aucun autre maire ne s’est exprimé publiquement sur ce sujet car ils savent tous que la sanction des urnes risque de faire mal ! Pour soutenir ses décisions impopulaires, elle lance même un appel à tous les élus, la population et les syndicats autour d’une union sacrée pour valider ses choix. Rien ne peut justifier une telle décision !

Qui peut accepter une telle agression envers la population car une nouvelle fois c’est la catégorie la plus mal payée qui subira cette sanction. Qui peut accepter des baisses de salaires lorsqu’on sait que 52 % de la population ne vît qu’avec moins de 900 euros par mois ! Les travailleurs n’ont pas à payer une dette qui n’est pas la leur ! Ce sont les politiques qui apportent leur soutien aux marchés financiers qui sont responsables du soi-disant déficit de la France.

Ce n’est que le début puisque les dotations de l’Etat vers les collectivités sont en baisse (10 milliards en moins sur 3 ans pour les collectivités dans le cadre du pacte de responsabilité). Pourtant, aucun maire de la Réunion n’est monté au créneau au dernier congrès des maires où le premier ministre s’est exprimé sur ce sujet. Il est quand même temps qu’on arrête cette politique d’austérité qui appauvrit les peuples et cette politique de cadeaux aux patrons (110 milliards d’aides publiques et sociales en 2013). Faut-il s’étonner alors du rejet de cette politique qui se traduit dans les urnes par un vote sanction ?

Un électeur déçu


Kanalreunion.com