Di sak na pou di

L’enseignement de la LCR demeure au Lycée Hôtelier

Témoignages.re / 5 mars 2013

Nous saluons la décision de Monsieur le Recteur concernant le maintien du poste de LCR au lycée hôtelier de Plateau Caillou. Il était temps que le Rectorat mette un terme aux abus de pouvoir et aux décisions arbitraires de ce proviseur qui se croit au-dessus de tout, agissant même contre l’avis de sa hiérarchie. Car ce même proviseur, ayant essuyé un refus du Rectorat concernant la suppression d’heures sur l’emploi du temps du professeur de LCR au LPH (un professeur certifié), s’est permis de convoquer un CA extraordinaire contre l’avis du Rectorat, dans le seul but de supprimer définitivement cette option qui avait été pourtant votée au CA avant son arrivée dans l’établissement. Nous tenons à informer ce proviseur que malgré ses propos mensongers et diffamatoires dans la presse, nous veillerons sans cesse à ce que ses éventuels stratagèmes pour empêcher l’épanouissement de nos enfants ayant choisi l’option créole soient stoppés par le Rectorat. Nous n’hésiterons pas à nous mobiliser de nouveau pour faire respecter les textes officiels concernant le droit à l’enseignement de l’option créole dans l’Académie de la Réunion.

Nous tenons à dire un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés et qui ont permis de tenir en échec le projet du proviseur du LPH contre l’enseignement de la LCR dans cet établissement. Celui-ci a fini par perdre sa « guerre » contre le créole. Ensemble, nous lui avons prouvé que nous sommes capables de faire respecter nos droits. Notre langue et notre culture doivent pouvoir vivre dans la sérénité.

Agir Contre le Chômage, Amba, Galizé, Guylaine Grondin, Teddy Iafare Gangama, Kivi, Lantant LLKR, Lantant Ponso, Lantant Zamalak, La Reunion Debout, Daniel Lauret, Mouvman Lantant Koudmin , Mouvman Sitoiyin Rényoné, Tikouti, Gaél Velleyen (goup Kréolokoz), Rasine Kaf.


Kanalreunion.com