Di sak na pou di

L’irresponsabilité au volant...

Raymond Lauret / 16 août 2017

JPEG - 17.3 ko

Je viens de prendre connaissance d’un article signé Jules Bénard , article qui relate cette scène que l’on ne croyait pas possible : dans un autocar transportant des passagers, le chauffeur qui téléphone à sa dulcinée, laquelle dulcinée est dans le bus !

Le récit que signe Jules Bénard se passe de commentaires. Je ne veux pour ma part que penser que la direction de la société de transport en commun concernée saura faire preuve de sévérité exemplaire. Il y a des choses que l’on n’a pas le droit de faire quand on a la vie des autres entre nos mains et sans notre comportement.

Raymond Lauret



Un message, un commentaire ?



Messages






  • S’il n’y avait que ça, le conducteur d’un bus main au téléphone est devenu banal ; tout comme une passagère debout à droite du chauffeur " entrain de kasser la blague". Privant ainsi ce dernier l’aisance de visualiser l’angle mort côté trottoir, là ou se précipitent les retardataires, les deux roues et autres inconscients. Pire encore, voir des conducteurs écrire des messages....J’ai été récemment témoin du fait. La circulation en direction de Saint-Denis est fluide. D’un coup,il y a un fort ralentissement et devant chacun tente un évitement. Y-a-t-il un chien ou un piéton sur la chaussée ? Que nenni, une automobiliste décélère pour écrire un texto. Plus terrible, à l’approche d’un giratoire, une jeune conductrice ( ayant le disque A à l’arrière du véhicule) se déplace à 20 km/h....Elle a deux portables en mains.
    La solution est-elle de sanctionner tous ces in-fractionnistes ou bien de les responsabiliser. La route sera longue pour changer le comportement de chacun, car une grande majorité de conducteurs a déjà pris la mauvaise pente et les mauvaises habitudes.

    Article
    Un message, un commentaire ?