Di sak na pou di

L’UFR, le PLR et l’élection de Miss Saint-André

Témoignages.re / 21 mai 2013

L’Union des Femmes de La Réunion (UFR) présidée depuis 1978 par Huguette Bello, qui a succédé à Mme Isnelle Amelin, désapprouve à juste titre l’organisation de concours de Miss. Elle a maintes fois dénoncé ce genre de manifestation qui ne fait que dévaloriser l’image de la femme. Il se trouve qu’Huguette Bello est aussi présidente de PLR — parti politique Pour La Réunion —, dont le 1er vice-président n’est autre que le maire de Saint-André.

Or, à Saint-André justement, le maire PLR, en fonction jusqu’en mars prochain, s’assoit une nouvelle fois sur ces principes. En effet, le concours de Miss Saint-André fait partie désormais des manifestations culturelles de la ville ! La commune en est l’associée principale. Récemment, la presse nous apprenait que le concours de Miss Saint-André 2013 se déroulerait le 26 juillet à la Salle des fêtes, en partenariat avec la Mairie et le Comité Miss Réunion. Le 1er casting permettant de sélectionner les participantes au concours ayant été organisé le 15 mai à la médiathèque de la ville, espace qui se doit être le lieu rayonnant de la culture ! Le prochain étant prévu le 5 juin au même endroit. Auguste Lacaussade doit se retourner dans sa tombe en voyant cette forme de soumission servile prendre corps dans un lieu dédié à un poète anti-esclavagiste.
De par son attitude, le maire de Saint-André fait donc bon marché des principes qui visent à préserver l’image de la femme et se rallie, sans gêne aucune, à l’idéologie dominante. Il passe avec armes et bagages aux côtés des voyeurs et des vendeurs de rêves chimériques.

Dès lors, plusieurs questions se posent. Huguette Bello approuve-t-elle la position de son 1er vice-président PLR de Saint-André ? Si tel n’était pas le cas, cela voudrait dire qu’elle renie ce pour quoi elle s’est battue. Et sa lutte contre le sexisme ? Sinon aura-t-elle le courage de désavouer le maire de Saint-André et, avec lui, les élus(es)encartés PLR qui l’accompagnent dans cette démarche ? Une chose au moins est sûre, Huguette Bello ne peut pas se taire, une clarification est plus que nécessaire.
Par ailleurs, ce “spectacle” entre gens de qualité, et sans doute très cultivés, se déroule au moment même où La Réunion est au bord de l’explosion, les manifestations, les grèves se multiplient, la pauvreté dans notre île et notamment à Saint-André s’aggrave, des familles sont en détresse, etc. C’est cela qui est encore plus révoltant.

Finalement, tout ceci est révélateur de la grande faculté qu’ont certains de nos élus à se renier, n’hésitant pas à piétiner, au passage, les valeurs et les principes qu’ils prétendaient défendre, la main sur le cœur ! Se pose alors la question des réelles motivations de leur engagement. J’ai bien entendu ma petite idée, et ce n’est pas un scoop.

Paul - Saint-André


Kanalreunion.com