Di sak na pou di

La carte Réuni’Pass : l’urgence d’une communication du SMTR

Témoignages.re / 10 mai 2015

JPEG - 73.2 ko

Le nouveau conseil départemental a désigné Alix Galbois vice-président en charge des transports départementaux. À ce propos, je me réjouis de lire dans la presse qu’il envisage de poursuivre les efforts en vue de conforter le nouveau réseau Car jaune dans une optique d’améliorer la fréquentation qui est déjà constatée.

Par contre, je désespère de lire des commentaires issus de courrier de lecteurs qui critiquent la tarification applicable sur les différents réseaux, dont celui du Car jaune, en prenant pour paramètre l’achat du ticket à l’unité. Cela montre encore une fois le manque de communication sur ce sujet, communication qui, en ce qui concerne le Département n’a pu se faire pour deux raisons : la proximité des élections départementales avec le risque d’une sanction du juge de l’élection, et d’autre part le fait que la communication devant inciter l’usager à s’orienter vers l’abonnement mensuel relève du syndicat mixte des transports de La Réunion, en abrégé SMTR. Gageons que le SMTR va très rapidement lancer cette campagne de communication.

Pour l’heure, je voudrais à nouveau montrer les avantages de l’abonnement mensuel permettant d’utiliser tous les réseaux avec la même carte. Je l’avais fait le… 12 juin 2014 (http://blog.pierreverges.fr/transports-et-deplacements-2/exemples-dinteroperabilite-entre-le-reseau-car-jaune-et-les-reseaux-locaux-derniere-partie) sur mon blog.

Depuis mon article, les tarifs sur certains réseaux ont évolué. Cela justifie encore plus l’argumentation que j’avais développée dans mon article.

Levons d’emblée une confusion qui pourrait surgir : la possibilité d’emprunter tous les réseaux n’enlèvent en rien l’obligation d’une meilleure coordination des correspondances en tenant compte, il ne faut pas l’oublier, du fait que les embouteillages pénalisent les transports publics, puisqu’il n’y a que très peu de voies qui leur soient réservées strictement. Et cela ne dépend en grande partie des communes. Pour ce qui concerne les routes nationales, un courrier a été adressé, quand j’étais encore vice-président du Département, au Président de Région pour envisager une expérience pilote sur la bande d’arrêt d’urgence de la route du littoral, comme cela se fait déjà en France continentale à l’entrée de l’agglomération de Grenoble.

Par ailleurs, on constate une saturation de la fréquentation sur certaines lignes du réseau Car jaune. Gageons là encore que la demande de subvention de 10 grands bus et de 5 bus de 20 places faite en mars auprès du Président de Région trouvera rapidement une issue favorable, comme me l’avait assuré la vice-présidente de la région Fabienne Couapel-Sauret.

Bien sûr, le parti-pris est celui d’un usager ne bénéficiant pas d’une tarification sociale ou adaptée, et voyageant régulièrement du lundi au vendredi, soit environ 20 allers-retours par mois. Néanmoins, cela donne une idée des perspectives offertes par un dispositif tel que celui de l’interopérabilité entre les réseaux de l’Île.

Il s’agit pour tout un chacun, à partir de ces exemples, de construire son propre parcours, quotidien ou non, et notamment les samedis et dimanches pour des motifs de loisirs (par exemple lors de manifestations ou autres fêtes dans telle ou telle commune).

De surcroît, la carte d’abonnement Réuni’Pass permet de faire plusieurs trajets avec correspondance le même jour. Cette carte ouvre de multiples possibilités de voyage.

Quelle que soit l’hypothèse envisagée, cela lui reviendrait à 60 euros par mois, soit 1,50 euro pour chaque trajet ! Et je ne rajoute pas que les week-ends, les samedis et dimanches, le titulaire d’une carte d’abonnement pourra circuler librement sur les réseaux !

Voyons maintenant l’erreur qui consiste à persévérer dans l’achat de titres unitaires voire d’acheter plusieurs abonnements pour circuler sur tous les réseaux, sachant que je n’ai pris que des exemples où seuls trois réseaux sont concernés, sinon ce serait encore plus pénalisant pour l’usager.

1er exemple – Celui d’un usager empruntant les réseaux Estival, Car jaune, et Citalis.

En achetant les tickets à l’unité, cela lui reviendrait à 4,50 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1 euro) pour l’aller. A 9 euros l’aller-retour, cela lui en coûterait donc 180 euros par mois !

En achetant plusieurs abonnements, comme c’était le cas avant le 11 décembre 2014, cela lui reviendrait à 103 euros (Estival 35 euros, Car jaune 38 euros et Citalis 30 euros).

2e exemple – Les réseaux Estival, Car jaune, et Kar’Ouest : 5 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,50 euro), soit 200 euros par mois !

Avec les abonnements, 111 euros (Estival 35 euros, Car jaune 38 euros et Kar’Ouest 38 euros).

3e exemple – Les réseaux Estival, Car jaune, et Alterneo : 5 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,50 euro), soit 200 euros par mois !

Avec les abonnements, 108 euros (Estival 35 euros, Car jaune 38 euros et Alterneo 35 euros).

4e exemple – Les réseaux Estival, Car jaune, et CarSud : 4,80 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,30 euro), soit 192 euros par mois !

Avec les abonnements, 103 euros (Estival 35 euros, Car jaune 38 euros et CarSud 30 euros).

5e exemple – Les réseaux Citalis, Car jaune, et Kar’Ouest : 4,50 euros (1 euro plus 2 euros plus 1,50 euro), soit 180 euros par mois !

Avec les abonnements, 103 euros (Citalis 30 euros, Car jaune 38 euros et Kar’Ouest 38 euros).

6e exemple – Les réseaux Citalis, Car jaune, et Alterneo : 4,50 euros (1 euro plus 2 euros plus 1,50 euro), soit 180 euros par mois !

Avec les abonnements, 103 euros (Citalis 30 euros, Car jaune 38 euros et Alterneo 38 euros).

7e exemple – Les réseaux Citalis, Car jaune, et CarSud : 4,30 euros (1 euro plus 2 euros plus 1,30 euro), soit 172 euros par mois !

Avec les abonnements, 98 euros (Citalis 30 euros, Car jaune 38 euros et CarSud 30 euros).

8e exemple – Les réseaux Kar’Ouest, Car jaune, et Alterneo : 5 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,50 euro), soit 200 euros par mois !

Avec les abonnements, 111 euros (Kar’Ouest 38euros, Car jaune 38 euros, et Alterneo 35 euros).

9e exemple – Les réseaux Kar’Ouest, Car jaune, et CarSud : 4,80 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,30 euro), soit 192 euros par mois !

Avec les abonnements, 111 euros (Kar’Ouest 38 euros, Car jaune 38 euros et CarSud 30 euros).

10e exemple – Les réseaux Alterneo, Car jaune, et CarSud : 4,80 euros (1,50 euro plus 2 euros plus 1,30 euro), soit 192 euros par mois !

Avec les abonnements, 111 euros (Alterneo 35 euros, Car jaune 38 euros et CarSud 30 euros).

Voilà les chiffres : cela donne un verdict sans appel en faveur de la généralisation de la carte Réuni’Pass.

Dois-je rappeler que d’autres avantages existent aussi pour les bénéficiaires de la tarification sociale ou adaptée ?

Dois-je rappeler que les employés du secteur public comme du secteur privé ont droit à remboursement par l’employeur de la moitié du coût de l’abonnement. Ce qui signifie qu’au final, la carte Réuni’Pass ne coûterait que 30 euros par mois.

Tant d’autres mesures restent à prendre. Celles-ci dépendent en grande partie des communes, plus encore que des communautés d’agglomération.

Pierre Vergès


Kanalreunion.com