Di sak na pou di

La charrette avant le boeuf

Témoignages.re / 25 novembre 2013

On devrait se réjouir de la prochaine mise en location longue durée par Renault de voitures entièrement électriques, mais comme le souligne très justement François Maugis, à part quelques stations solaires de recharges privées, l’alimentation de la grande majorité de ces véhicules se fera sur le réseau de l’EDF, dont l’électricité est fabriquée, comme chacun sait, de plus en plus à partir d’énergies non renouvelables productrices de gaz à effet de serre : le fuel et le charbon ; de plus en plus puisque dans les années 70 l’électricité était fabriquée à 100% en énergie renouvelable (hydraulique) et que maintenant les énergies renouvelables n’assurent que 40% de notre consommation, et que ça va continuer à baisser puisque l’EDF a lancé un appel d’offres pour une nouvelle turbine à combustion de 40 mégawatts dans le sud, suivie d’une autre du même type.

On a beau avancer l’alibi écologique d’une possibilité d’utiliser de l’éthanol, on voit très bien que ce n’est qu’un alibi, comme la bagasse l’a été pour la centrale de Bois Rouge. On voit très bien que la politique énergétique régionale c’est désormais « consommons du charbon et du pétrole tant qu’il y en a et qu’on a les moyens de les payer" ! Et on voit parfaitement que le développement des énergies renouvelables c’est du pipeau. Très bien, en effet, de soutenir l’équipement solaire des Seychelles, rien à dire, on ne s’en sortira que par l’entraide et la coopération, mais il ne faut pas laisser l’équipement de La Réunion en énergies renouvelables partir à vau-l’eau ! Et il faut d’abord arrêter le gaspillage, gaspillage individuel, gaspillage des entreprises et des collectivités. Une des grosses mutuelles de La Réunion n’a rien trouvé de mieux que d’éclairer la façade de son nouveau siège jusqu’à 22h, y compris le dimanche ! Quelle drôle de leçon d’éco-citoyenneté nous donnent ses sociétaires enseignants !

Maintenant, même si notre énergie était 100% renouvelable, les véhicules électriques individuels n’apporteront pas une once de solution à nos problèmes de transports ! Les embouteillages seront silencieux, leur pollution sera reportée ailleurs, mais ils continueront d’aller croissant tant que l’offre en transport en commun ne sera pas satisfaisante et que les nantis considéreront que c’est déchoir que de frayer avec le peuple. 

 

Jean-Pierre Espéret 


Kanalreunion.com