Di sak na pou di

La démocratie ombre d’elle-même : comment en sommes-nous arrivés là ?

Témoignages.re / 29 janvier 2013

400.000 pauvres

160.000 chômeurs

150.000 foyers avec un revenu inférieur au SMIC

110.000 illettrés

Des dizaines de milliers de personnes mal logées

Le pouvoir d’achat en baisse

Des retards en équipements publics

Une insécurité grandissante

Des conditions de déplacements difficiles

Un environnement qui se dégrade, voilà le visage de La Réunion de 2013 !

Comment pouvons-nous tolérer une pareille situation ?

Nous avons renoncé à notre liberté, à notre souveraineté, à notre citoyenneté... : Ôté La Réunion, ou sa nou sa va ? Comment sortir de cette situation par le haut ?

La révolution citoyenne que nous appelons de tous nos vœux aura-t-elle lieu ? 2013 sera-t-elle l’année de toutes les mobilisations pour rattraper les retards accumulés ? Exiger des moyens exceptionnels, spécifiques, pour résoudre les problèmes auxquels nous avons à faire face et relever les défis auxquels nous sommes confrontés ?

Des solutions existent : des solutions pouvant s’inscrire dans un cadre global et cohérent... N’est-ce pas de notre responsabilité de proposer des pistes ? "Un projet de développement durable pour La Réunion" ?

(…)

Il est plus que temps de proposer des pistes pour en sortir..., en plus des constats, des analyses, des expertises de circonstances, des États généraux, des conférences sociales, etc., dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils accouchent tous d’une souris !

Quelques-uns d’entre nous, depuis bien des années, tentent sans succès de constituer un front commun susceptible de faire émerger une nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques honnêtes, courageux et compétents !

A chaque occasion, des opportunistes de service apparaissent, s’approprient les idées, la démarche et suscitent la perplexité par la récupération politique...

A chaque occasion, malheureusement, la montagne de protestations accouche d’une souris de changement. Les choses se font contre l’avis du plus grand nombre, contre l’avis des publics concernés et sans qu’on en tire les enseignements qui conviennent.

Aujourd’hui, j’interviens de nouveau, par conviction et par solidarité à double titre qu’il y a une dizaine d’années...

Aujourd’hui, avec l’élection de François Hollande à la présidence de la République, cette bataille a une tout autre signification.

C’est, selon ma lecture, maintenant ou jamais !

Oui, maintenant ou jamais, malgré la froideur et l’indifférence de la plupart de nos dirigeants. (…)

Promettre « le changement » était évidemment le plus facile, surtout pour qui escompte que dans le contexte actuel, les réactions ne seront sans doute pas très fortes, et pourront être habilement managées, elles aussi... Désormais, en effet, tout se manage !

En réalité, cette attitude cynique ressemble trop aux pratiques devenues très courantes, chez nos hommes politiques peut-on déplorer, la démocratie n’étant plus que l’ombre d’elle-même !

On peut se demander qui a aujourd’hui encore la force et le courage d’argumenter en faveur de l’émergence d’une nouvelle génération de femmes et d’hommes politiques en faveur d’une autre société, en faveur d’une certaine idée de La Réunion...

Qui dira haut et fort ces tâches dans ce contexte de crise ? Face à l’urgence sociale ? Devant tant de pathologies aussi diverses et lourdes qui nécessitent des qualifications élevées, protégées et durables ?

Pour que les Réunionnais soient effectivement des acteurs dans la cité, il faudrait au moins une réelle éducation, et une sensibilisation sérieuse sur :

- l’histoire de l’action publique et la méthodologie d’analyse des politiques publiques

- le rôle et le fonctionnement des pouvoirs publics à tous les échelons

- les cadres légaux et les mécanismes des consultations populaires.

Ce sont là quelques-uns des enjeux qui traversent cette crise, et qui la dépassent !

PS : j’ai la faiblesse de déplorer le manque de formation civique, pour ne pas dire politique, de la plupart de nos élus...

La nouvelle donne et les enjeux difficiles qu’elle entraîne invitent plus que jamais à une révolution citoyenne !

La démocratie l’ombre d’elle-même : comment en sommes-nous arrivés là ?

Samuel Mouen


Kanalreunion.com