Di sak na pou di

La hiérarchie des valeurs

Radjah Veloupoulé / 2 mai 2017

JPEG - 66.9 ko

Les résultats du premier tour des élections présidentielles passés, les chaines télévisées d’information nationales se livrent à d’abondantes analyses du scrutin, mais bien évidemment au niveau de l’hexagone. A La Reunion, bizarrement, pas même un débat télévisé, seules quelques réactions isolées, des stupéfactions en sourdine, une sorte de léthargie partagée. Pourtant, loin des clichés carte postale, l’histoire de notre ile, se situe aux antipodes du vote du premier tour. Que s’est-il donc passé pour que les Réunionnais se reportent à ce point, en quelques années, sur l’extreme droite ?

On peut avancer des hypothèses, certains ne s’en privent pas pour stigmatiser des primo arrivants indo-océaniques, une désaffection des partis politiques traditionnels, et la rénovation d’un parti frontiste qui aurait fait peau neuve, comme si la féminité était gage d’assouplissement. La Reunion ne peut suivre la tendance nationale soit par mimétisme, soit par amertume. Pour une raison simple : tout Réunionnais porte en lui les valeurs de plusieurs civilisations. Ces valeurs ne peuvent se vendre, s’échanger, se marchander. Le passé historique, le récit du présent, la projection de l’avenir, se conjuguent à la confluence d’un brassage qui ne cessera d’opérer, car nous ne saurions vivre notre réunionnité autrement.

Pour ma part, je pense que le vote frontiste est un égarement, de personnes qui ne résistent pas aux sirènes de la peur de l’autre différent, en n’incluant plus dans le raisonnement que l’altérité, la reconnaissance de l’originalité de ce qui n’est pas moi, est nécessaire à l’expansion d’un peuple.

Je partage le fait que dans le duel qui est proposé au second tour, on n’ait pas envie de choisir, car l’utra libéralisme d’en face n’est pas non plus à la hauteur des enjeux réunionnais. Mais l’abstention ne servira pas celui qu’on croit, et je ne suis pas du tout sûr, que le résultat soit plié, comme se plaisent à le croire des commentateurs avertis. L’indécision et la fluctuation, un électorat mouvant, peuvent surprendre, tant est vivace un ras-le-bol généralisé.

Il existe encore une hiérarchie des valeurs, n’en déplaisent aux résignés et autres désenchantés. Osons l’initiative, les responsabilités, la libre entreprise, au repli, à la fermeture des frontières et des consciences. La Reunion est appelée à une autre destinée que celle du rejet, de l’exclusion et de la prostration identitaire. La peur est toujours attrayante et séduisante. N’y succombons pas.

Radjah Veloupoulé


Kanalreunion.com