Di sak na pou di

La Maison du Coco…

Raymond Lauret / 18 mai 2016

On m’en avait parlé. L’autre dimanche, j’ai eu envie d’aller voir la « Maison du Coco » dont on m’avait dit beaucoup de bien. On m’avait expliqué comment m’y prendre. J’y suis allé. Sans la moindre hésitation, je vous conseille le détour.

La Route des Tamarins… Au carrefour qui monte vers les Colimaçons, vous descendez vers Saint-Leu. Cinq cents mètres plus loin, juste après un virage, une pancarte vous indique que c’est là. Vous prenez dans le chemin bétonné. Trente mètres encore, et vous y êtes.

C’est simple, il y a de l’espace et tout est sourire autour du coco dont vous découvrez alors que, outre un bonbon coco particulièrement savoureux et toutes sortes d’objets à partir de ses palmes tressées, il nous fournit une huile aux mille vertus et un étonnant sucre roux.

Tout l’espace est fait de kiosques et de grandes et belles cabanes qui abritent des ateliers de transformation artisanale et de dégustation ainsi que des boutiques où tout est disponible. Les enfants et leurs parents peuvent même s’y mettre, sous les conseils de ceux et celles qui, autour de Didier Solesse, ont choisi de montrer que le Coco réunionnais est un véritable trésor pour nos palais et nos organismes et sans doute également une bonne piste pour le tourisme réunionnais.

C’est ouvert du mardi au dimanche. Je n’en dirais pas davantage. Je vous conseille d’y aller. Vous ne le regretterez pas.

Raymond Lauret


Kanalreunion.com