Di sak na pou di

La MCUR : un lieu où tous auront une place

Témoignages.re / 2 avril 2010

Voici une lettre de soutien au projet MCUR de Catherine Coquery-Vidrovitch, adressée au Premier ministre François Fillion.

« Monsieur le Premier ministre,
L’État français a, par la voix du Chef de l’État et par la vôtre, plusieurs fois affirmé son soutien entier au projet de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Or, le candidat UMP élu le 21 mars à la tête du Conseil régional de La Réunion a publiquement affirmé sa volonté de « mettre un coup d’arrêt au projet de la MCUR ».

Monsieur le Premier ministre, nous sommes profondément choqués et inquiets. Nos contacts avec l’équipe projet de la MCUR nous ont démontré le sérieux de leur travail, sa profondeur scientifique, son respect de l’impartialité. J’ai été témoin de la qualité de leur travail, de leur respect de la vérité scientifique, de leur engagement éducatif et de leur volonté de construire un lieu pour toutes et tous et où toutes et tous auront une place.

J’ai particulièrement apprécié à la fois le sérieux, la qualité et la popularité de leurs entreprises auprès du public réunionnais, des enseignants et des élèves des lycées et collèges de l’île, devant lesquels je suis intervenue à plusieurs reprises (dans les classes), et lors de l’inauguration de la session consacrée à l’Afrique dont j’ai prononcé la conférence inaugurale.

Nous espérons, Monsieur le Premier ministre, que le gouvernement français que vous dirigez saura réaffirmer la nécessité de ce projet.

Veuillez recevoir, Monsieur le Premier ministre, l’expression de ma très sincère considération ».

Catherine Coquery-Vidrovitch,
Professeur émérite d’Histoire de l’Afrique contemporaine
Commandeur de la Légion d’Honneur
Adjunct Professor, Department of Sociology,


Kanalreunion.com