Di sak na pou di

La Possession : séparation avant le divorce entre Huguette Bello et Vanessa Miranville

Témoignages.re / 1er juillet 2014

Le mandat de Vanessa Miranville démarre par un rude apprentissage : tous les Possessionnais ont constaté, comme moi, qu’il y avait de l’eau dans le gaz entre les membres de la section de La Possession du parti d’Huguette Bello PLR (Pour La Réunion). Il est clair que la rupture est proche entre les élus municipaux PLR et leur nouvelle maire. De nombreux points de friction sont apparus au fils des jours entre les Bellotistes et Vanessa Miranville. Malgré une fusion de liste entre les deux tours tout sourire qui laissait envisager une union solide, les Possessionnais ont noté que Gilles Hubert, chef de file du PLR dans notre commune a quitté le parti d’Huguette Bello. Pourquoi cette décision de cassure ? Quelles sont les réelles motivations de Monsieur Hubert ? A-t-il choisi le camp de Vanessa Miranville contre celui d’Huguette Bello ? Ce choix de quitter le PLR est-il lié à des considérations purement Possessionnaises ou aux ambitions et orientations politiques régionales du parti d’Huguette Bello ? Ou alors ce départ résulte-t-il des contradictions entre le positionnement municipal de Gilles Hubert et le dessein régional du PLR ?

Par ailleurs, et la maire elle-même l’a reconnu dans une interview, le groupe PLR au conseil municipal s’est désolidarisé (fait grave !) de la majorité municipale lors du vote sur le recrutement de la nouvelle Directrice Général de Services de la commune. En effet, les élus PLR n’ont pas voté en faveur de ce recrutement extérieur à La Réunion. Les élus PLR ont raison d’affirmer qu’il serait préférable de recruter notre encadrement localement. Sans tomber dans l’excès, je dirai que pour une gouvernance équilibrée de nos territoires, nous avons des femmes et des hommes qui à La Réunion sont capables d’assumer des fonctions de direction dans les collectivités. Et malheureusement la nouvelle maire ne prend pas ce chemin de la raison.

Il se murmure que Madame Miranville envisagerait d’autres recrutements extérieurs à La Réunion pour diriger les services de la mairie. Là encore, j’attire l’attention de la première magistrate de ma commune : la richesse de La Réunion ce sont ses ressources humaines : de nombreux réunionnais qualifiés en droit public ou en management sont sur le marché du travail ou en poste et sont prêts à travailler dans notre commune. Par ailleurs certains élus, des employés municipaux et des administrés dénoncent de plus en plus la dérive autoritaire de la nouvelle maire. Malgré un affichage proclamant certaines valeurs comme la transparence, la liberté de parole et la démocratie participative avec les conseils de quartier , le dialogue n’existe pas vraiment au sein de la municipalité. C’est peut-être pour cette raison que le désamour entre le PLR et Vanessa Miranville est désormais acté.

Autre possibilité, Huguette Bello voit d’un très mauvais œil la montée en puissance de Vanessa Miranville. Celle-ci a sans appareil politique conquis de haute lutte cette commune de 30000 habitants. Huguette Bello a certainement peur que Vanessa Miranville soit sa prochaine rivale en tant que femme politique, une adversaire avec beaucoup de potentiel qu’elle aurait elle-même aider à mettre en orbite.

Non c’est trop pour Madame La Députée Bello qui tient à incarner l’image, un peu limée, de cette passionnaria réunionnaise. Mais de tous ces calculs politiques, nous les Possessionnais nous n’en voulons pas. De la guéguerre entre Huguette Bello et Vanessa Miranville Non merci ! Nous les Possessionnais nous voulons une équipe municipale qui travaille pour bien vivre à La Possession et pour créer de l‘emploi pour la population à travers des chantiers et l’implantation d’activités sur notre commune.

Roland Lambert, citoyen engagé


Kanalreunion.com