Di sak na pou di

La Région premier annonceur publicitaire, combien d’euros dépensés ?

Témoignages.re / 17 novembre 2011

François Fillon, lorsqu’il a annoncé le plan de rigueur (version 3), l’a dit clairement : les collectivités locales devront à l’avenir publier leurs dépenses et la progression de leurs effectifs ainsi que leur train de vie.
Intéressant. Même si personne n’est dupe.
En effet, les Régions sont essentiellement dirigées par des présidents de gauche, La Réunion étant l’une des rares à ne pas avoir ce privilège. Si les Régions ne le faisaient pas, cela donnerait une belle occasion à l’UMP de dénigrer l’opposition.
Donc, en toute logique, il conviendrait que la Région Réunion fasse aussi preuve de rigueur dans ses budgets.
On verra bientôt si Didier Robert a suivi les principes proposés les leaders de son parti puisqu’il y aurait une Assemblée plénière à la Région prévue dans les prochains jours.
Il y a de quoi faire, semble-t-il, du côté de la pyramide inversée. Il y a quelques semaines, l’ensemble des médias avait évoqué les résultats d’une enquête réalisée par une société, l’institut Pigé !
Celle-ci se rapportait au marché publicitaire à La Réunion. On y apprenait que la Région présidée par Didier Robert était devenue le premier annonceur publicitaire du pays.
Sur une somme de 80 millions d’euros dépensée dans la publicité depuis le 1er janvier 2011, c’est la Région Réunion qui arrive en tête, donc. Combien de pages pour la Région dans les 26 pages de pubs dans la presse par semaine ?
Tout cela ne peut que faire peser quelques doutes sur la véracité de la déclaration de Didier Robert, parue sur un site d’information, le 28 septembre dernier : « l’enveloppe budgétaire 2011 est similaire à celui de nos prédécesseurs ».
A qui voudrait-il faire croire cela ? S’il y a bien une ligne « communication », la lecture attentive des budgets permet de voir que certains postes sont crédités eux aussi d’une ligne « communication ». Au final, la ligne « communication » en tant que telle est peut-être la même, mais les crédits sont dispersés ici ou là.
Quelques exemples : pour la culture, les sports et les loisirs, la ligne « publicité » est de 1,2 million d’euros ; elle est de 2,74 millions d’euros pour les actions interrégionales, les actions européennes et les autres actions internationales. Et tous les autres postes sont aussi dotés d’une « petite enveloppe » ne serait-ce que de 30.000 euros.
Le “Journal du Net” a réalisé un palmarès sur les frais de com’ des Régions françaises. En tête : la Lorraine avec 12,34 millions d’euros (9,57 euros par foyer fiscal). En 2ème, le Limousin (3,52 millions d’euros, soit 8,14 euros par foyer fiscal) ; pour le 3ème, la Picardie (7,89 millions d’euros et 7,47 euros par foyer fiscal).
On voit donc que la Région Réunion explose ce ratio. Il y a un effort à faire, ça c’est sûr…

Sandrine Manon



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Droit de Réponse sur l’interprétation des chiffres

    Dans cet article vous reliez 2 chiffres qui laissent supposer que la Région est le premier annonceur de la Réunion ce qui est totalement faux.

    dans mon communiqué de presse dont vous êtes destinataire :
    1. les dépenses globales brutes des 3 premiers trimestres est bien de 80 millions d’euros
    2. Mais la Région est le premier annonceur au 3° trimestre uniquement, ce qui n’en fait pas le 1° annonceur sur les 3 trimestres.

    Je vous remercie de publier ce droit de réponse
    Bien à vous

    (NDLR : c’est bien la confirmation que la Région Réunion est le premier annonceur publicitaire de La Réunion au troisième trimestre 2011)

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com