Di sak na pou di

La Réunion est elle à la veille de sa nuit du 4 Août ?

Témoignages.re / 1er mars 2013

« Il faut que tous les acteurs économiques, les élus, la jeunesse et les demandeurs d’emploi, etc. se mettent autour d’une table pour trouver une solution » : démocratie ?

« Il faut inventer un autre modèle de société, le système actuel a atteint ses limites » : autonomie au service des travailleurs/ses réunionnais, du développement économique (durable) ?

« Il faut que les élus de la gauche et de la droite cessent de se bloquer mutuellement les solutions possibles pour La Réunion « : l’intérêt général d’abord, donc mise en place d’une assemblée unique (pour plus de transparence) qui soit légiférante (pour passer des lois adaptées au pays)et constituée de représentant/es révocables à tout moment (cf système suisse, dans certains cantons) et payés comme des ouvriers qualifiés :

« il faut définir un nouveau schéma de développement » : planification (démocratique/autogestion) ?

« Il faut mettre en place une banque d’investissement dont la mission sera de se mettre au service de l’emploi « : l’argent qui arrive à La Réunion doit servir à développer La Réunion, et donc rester ici (pour répondre aux besoins des travailleurs réunionnais) ?

« Il faut que l’humain passe avant les statistiques » : application de l’article de la Constitution stipulant que l’emploi est un droit, rentabilité après l’humain dans le nouveau système à inventer ?

« Quelle/s réponse/s pour les jeunes, notamment les plus diplomés ? » : embauche territoriale (préférence régionale) ?

« Quel avenir /quelle place dans la société pour une descendante d’esclave, en tant que colonisée ? » : contrôle ouvrier sur l’embauche, avec discrimination positive ( pour les femmes et les descendants d’esclaves ou d’engagés ?)

Question : « Nou veu pouvoir être être patrons dan nout’ péi, parce que nou ème a li » : patrons au sens politique (diriger le pays) ou économique (faire partie de sak lé en lèr) du terme ? …

Y.T.


Kanalreunion.com