Di sak na pou di

La Réunion proclame et vivifie sa diversité à Shanghai, mais pas chez elle ?

Témoignages.re / 4 septembre 2010

L’espace réunionnais au sein du Pavillon France de l’exposition de Shanghai a été organisé autour du thème de la diversité, plus particulièrement de la diversité des origines. Notre île a été présentée comme étant une « fusion des peuples ». Les visuels de l’exposition ont donc été consacrés pour l’essentiel à cette “harmonie”. Les animateurs du stand ont été choisis pour illustrer la diversité des origines. Ils étaient habillés en des costumes européen, indien, chinois, africain.
Selon les premiers témoignages recueillis, cette présentation a séduit le public chinois qui, en termes de diversité, s’y connaît aussi. Car ce n’est pas parce qu’ils ont tous les yeux bridés que les Chinois sont tous identiques.
Ainsi, lors d’une manifestation universelle par excellence, La Réunion a voulu témoigner de son universalité en promouvant son identité multiple. Elle a voulu démontrer qu’elle était une fusion de peuples et donc de cultures et de civilisations. Personne n’a trouvé à redire. On a laissé faire, et l’on se félicite de l’impact de l’image…
Mais alors, pourquoi être fiers de notre diversité à l’extérieur de La Réunion, pourquoi la proclamer et la vivifier en Chine et refuser de le faire ici même ? Car, l’ambition du projet de la MCUR n’est-elle pas de montrer comment, à La Réunion, de multiples civilisations et cultures se sont rencontrées, ont forgé une identité unique ?
Ce qui est vérité réunionnaise à Shanghai ne le serait pas sur le sol réunionnais ? L’argument invoqué du prix n’est-il pas un prétexte pour éviter d’exalter notre fierté d’être Réunionnais… nés d’une Histoire “tourmentée” ? C’est à méditer.

F. Payet


Kanalreunion.com