Di sak na pou di

La titularisation pour combattre la précarité

Témoignages.re / 26 février 2010

La Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale lance une pétition pour la titularisation des Non-Titulaires de la Fonction Publique Territoriale.

Le 25 janvier dernier, le Président Sarkozy déclarait sur TF1 être « prêt à envisager la titularisation progressive des contractuels » dans la Fonction Publique. Cette déclaration a suscité de grands espoirs qui ne sauraient être déçus.

La situation des 17.000 non-titulaires de la Fonction Publique relève de l’urgence. Avec 80% de non-titulaires, la Fonction Publique Territoriale est tout particulièrement impactée par la précarité de l’emploi.

La majorité d’entre eux perçoivent un salaire inférieur à 1,4 SMIC. Sans oublier ceux qui travaillent à temps partiel ou à mi-temps et, par conséquent, vivent au dessous du seuil de pauvreté. Autre et dernier constat, les Titulaires bénéficient d’un plan de carrière de formation, les précaires non, ou ont très peu d’avantages.

La Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale s’insurge contre une Fonction Publique à plusieurs vitesses où règnent la précarité, la misère sociale : la bataille statutaire est plus que jamais à l’ordre du jour.

Aussi, la Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale entreprend une campagne de pétition en faveur d’une loi de titularisation immédiate de tous les agents non-titulaires de la Fonction Publique Territoriale.

La Fédération CGTR de la Fonction Publique Territoriale



Un message, un commentaire ?



Messages






  • je suis éducateur sportif (maître nageur sauveteur), j’ai 27 ans cela fait 8 ans que je travaille en cdd 1 an a chaque fois, le concours (etaps) n’a lieu que tous les 3ans si tout va bien . je dois faire partie des chanceux car j’ai un job.
    j’ai l’impression (peut être à tort) que la précarité arrange beaucoup de monde pas seulement le monde politique, mais aussi les directions générales des services( sans généraliser)
    alors les concours sont faits pour ceux qui ont bac +X, anecdote perso (peutêtre que je suis idiot aussi même surement) j’ai passé trois fois le concours (1externe 2interne)
    j’ai passé deux fois les tests d’entrée à la préparation du concours CNFPT, j’ai échoué à chaque fois (en plus d’être idiot j’ai un intellect bas).
    par contre mon chef de bassin, mon chef de service, mon maire sont très contents de mon travail, les usagers sont satisfaits de mon travail (sans en faire trop ) je suis reconnu par les enseignants, les parents reconnaissent mon professionnalisme, je suis intégrer à la vie de la collectivité et à la vie sportive.
    j’ai deux questions est ce que la précarité procure un sentiment d’exclusion, et de rejet des institutions et d’une vie normal et simple ?
    est ce que la précarité procure des idées noires pas encore dépressives mais si l’on se réfère à l’actualité cela ne devrait pas tarder non ? je devrais aller voir un psy

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • je suis exactement dans la même situation que toi. j’ai accedé a une formation pour le dernier concours.résultat : je suis allé au bout et sur les 90 restants ils en ont pris 55 et je n’étais pas dedans . j’ai 34 ans et cela fait 10 ans que je travaille pour la meme collectivité. tout le monde est content de mon travail ( maire, parents,nageurs, chef de service, dgs, etc...)mais je suis toujours au 1 ier échelon et non titulaire. y en a marre...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com