Di sak na pou di

Laïcité : nous condamnons un débat biaisé

Témoignages.re / 18 avril 2011

Depuis 150 ans, la Ligue de l’enseignement agit pour la promotion de la laïcité, garantie d’un vivre ensemble harmonieux dans le respect des convictions de chacun.

Cette promotion se traduit en actions, réflexions et dialogues. Elle doit être conduite de façon honnête et rigoureuse, dans un climat serein et avec un objectif visant à construire un destin commun respectueux des identités individuelles.

Le conseil d’administration de la Ligue de l’enseignement, réuni le 31 mars 2011, considère que ces conditions ne sont pas réunies, bien au contraire, dans l’initiative prise par l’UMP d’organiser un « débat » sur l’islam puis sur la laïcité.

Il soutient la pétition initiée par “Respect Magazine” disant “Non au débat–procès de l’islam” et qui estime que « dans un climat de forte poussée de l’extrême droite, après le fiasco du débat sur l’identité nationale, qui a libéré la parole raciste, ce nouveau débat est biaisé, stigmatisant et susceptible de mettre en péril une cohésion sociale déjà largement mise à mal par la politique actuelle ».

Le conseil d’administration de la Ligue condamne toutes les initiatives et positions qui génèrent un climat de haine qui s’accroît à l’égard des musulmans. Il est sensible au désarroi de tous ceux qui aspirent à vivre leur citoyenneté dans le respect de leur identité et de leurs convictions et croyances sans être enfermés dans une appartenance religieuse.

Le conseil d’administration de la Ligue réaffirme que la laïcité doit rester le cadre juridique permettant les meilleures conditions de la relation entre les personnes et la reconnaissance réciproque des cultures. Dans une société multiculturelle, il faut favoriser les dialogues et les actions communes dans le respect des différences et de la loi commune. Aussi, il appelle ses militants à traduire en actes le “Manifeste–Faire société” adopté au congrès de Toulouse qui débute par « Vivre les uns avec les autres suppose de redonner à chacun confiance en lui-même, confiance en l’autre et confiance dans les cadres collectifs qui protègent et émancipent tout à la fois ».

La Ligue de l’enseignement


Kanalreunion.com