Di sak na pou di

Le banian du rond-point de la Glacière

Raymond Lauret / 19 juin 2015

JPEG - 67.9 ko
Devant le pied de banian du rond-point de la Glacière au Port, lors de la pause des participants à la rando-vélo de solidarité avec le cycliste humanitaire indien Somen Debnath le 4 janvier 2015.

Il me plait de dire ici à ceux qui n’ont pas connu ou vécu les années 1978/1980 que l’arbre qui emplit le rond de la Glacière, en face du Commissariat de Police, de la Marine Nationale et de l’Agence de la BFC au Port a été planté dans le cadre d’une grande campagne de boisement de la ville voulue à l’époque par la municipalité.

Cette dernière avait eu l’idée - qu’il revient à plus d’une de l’époque de qualifier d’exemplaire - de demander à chaque enfant de toutes les écoles de la ville (écoles primaires, collèges, lycées) de planter des arbres. L’invitation fut faite aussi aux comités d’entreprises de la cité portuaire. Entre 1976, date ou fut décidée la création d’une pépinière municipale (sans doute la première de l’île), et 1979, plus de 150.000 arbres furent ainsi plantés. Les services de la pépinière municipale encadrant efficacement l’ensemble des opérations.

L’arbre du rond point de la Glacière est parti de trois plants mis en terre au milieu du rond point. Au bout de quelques années, les branches ayant grandi, on vit que des racines aériennes descendaient vers le sol pour s’y incruster et donner au bout de quelques temps des troncs qui montaient à leur tour jusqu’à ce qu’elles donnent à leur tour ces fameuses racines aériennes qui seront partie de tronc et ainsi de suite.
Peu importe qui était à l’époque le maire du Port. L’important, je le crois, c’est que les jeunes de nos établissements scolaires, de tous les âges, ont participé et sont donc aujourd’hui, directement ou indirectement, les pères ou mères de cet arbre qui est tout un symbole. 

Lorsque je promène un visiteur au Port, je fais toujours deux ou trois fois le tour du rond point, histoire de lui montrer quelle est "l’architecture" de l’arbre.... L’émerveillement de mon hôte est alors toujours exprimé... Il n’est point surprenant que cet arbre ait été retenu par ceux qui veulent mettre en valeur les efforts réunionnais pour l’embellissement de leur île par les arbres.


Kanalreunion.com