Di sak na pou di

Le candidat Michel Vergoz n’est pas un candidat idéal pour représenter le PS

Témoignages.re / 18 mars 2010

En effet, ce personnage a fait du mal à la Gauche toute entière.

Souvenons-nous, il y a huit ans de cela environ, Vergoz a violemment combattu avec la Droite locale, dont J. Paul Virapoullé, la bidépartementalisation, en menant une longue campagne de dénigrement contre ce projet. Pourtant, le gouvernement de l’époque était socialiste, le Premier ministre Lionel Jospin était venu sur place pour approuver ce projet qui permettait le rééquilibrage véritable entre ne Nord et le Sud de l’île.

Aujourd’hui, on reparle du développement du Sud, il fallait saisir cette occasion quand le gouvernement était d’accord avec nous.

L’attitude de Vergoz a jeté un trouble certain dans l’opinion, à savoir un grand dirigeant local du PS en contradiction totale avec le gouvernement socialiste.

Conséquence, sanction désastreuse pour la Gauche d’une manière générale. Après cette campagne de la honte, les élections municipales venant dans la foulée, la Gauche échoue lamentablement en perdant plusieurs grandes communes. Le PS : Saint-Denis, Saint-Benoit, Sainte-Rose et le PCR : Saint-Pierre, Saint-Louis, exact.

Sachez, pour la petite histoire, que si M. Vergoz n’est plus maire de Sainte-Rose, c’est qu’il a récolté quand même ce qu’il a semé. Je tenais à le souligner.

Le basculement inattendu de ces municipalités vers la Droite a été frustrant pour les travailleurs, ce sont des dégâts que les militants de Gauche ne peuvent pas oublier.

C’est pour cela que si, dans les sondages, le Parti socialiste recueille un score minoré, cela n’étonne personne dans la Gauche, car, d’une part, le PS local n’a pas de projet phare et, d’autre part, leur cheval est un tocard.

Tous les électeurs de Gauche qui iront voter le 21 mars prochain vont tenir compte de cette période mémorable.

A Bon entendeur, Salut !

Jacques Rocheland,
Le Port


Kanalreunion.com