Di sak na pou di

Le coup de poignard au PCR et à Paul Vergès

Paul Dennemont / 21 décembre 2015

Lors du dernier congrès du PCR, Paul Vergès, ovationné par l’assistance, avait déclaré « un militant qui renie l’histoire et les luttes du Parti est indigne d’être un communiste ».

Ce qui m’amène à dire, au lendemain des élections régionales, que les militantes et militants avertis du PCR qui ont, à l’occasion du premier ou second tour, apporté leur soutien à la liste Bello font la honte de notre Parti, et sont indignes de se prévaloir encore communistes. Ils et elles ne valent pas mieux que ces alimentaires, ces mendigots, et ces renégats patentés qui constituaient l’essentiel de la liste Bello, et qui n’avaient qu’un seul but : leurs intérêts personnels. Sachant que l’obsession de Mme Bello, étant la disparition du Parti.

En agissant ainsi, c’est un coup de poignard qu’ils (elles) ont porté au PCR, et à Paul Vergès qui ne méritait pas ça.

Paul Dennemont
Militant PCR St-André


Kanalreunion.com