Di sak na pou di

Le CREFOM veut un Réunionnais à la direction de Pôle Emploi

Lutte pour l’emploi

Courrier des lecteurs de Témoignages / 22 juin 2015

Dans un courrier daté du 7 mai dernier, le délégué régional du CREFOM REUNION, Richel SACRI appelait l’attention du Directeur Général de pôle emploi, Jean BASSERES sur sa décision de pourvoir le poste laissé vacant par Jean Luc Minatchy, muté dans la région Rhône Alpes, par un cadre métropolitain, en dépit des engagements pris de favoriser l‘accès des cadres locaux aux fonctions de responsabilité.

Il déplorait qu’aucune démarche n’ait été entreprise pour rechercher un candidat réunionnais susceptible de remplacer M. Minatchy avant la nomination d’un directeur issu de l’hexagone.

Patrick KARAM, Président du CREFOM à Paris est intervenu aussitôt pour sensibiliser le premier ministre sur ce dossier, afin que la recherche des compétences locales ne reste pas lettre morte et que les administrations publiques engagent un vrai travail de préparation des ultra marins aux prises de responsabilités dans leur territoire à compétences égales. La recherche des compétences qui existent dans ces territoires doit être une priorité.

La réponse, en date du 12 mai, du directeur de Pôle Emploi, fait tout d’abord état d’un principe de mobilité géographique qui régit la gestion des cadres et que le départ de M. Minatchy, après 5 années de présence sur le sol réunionnais, devenait inéluctable et s’accompagnait par ailleurs d’une promotion au statut de directeur-adjoint régional d’une très grande Région. Il a ensuite évoqué son attachement à la promotion de cadres d’origine réunionnaise mais que dans le cas présent aucun des six réunionnais sur les neuf affectés à des postes supérieurs ne présentait le profil adéquat en comparaison de celui affiché par la personne désignée dont l’expérience dans l’hexagone et dans l’outre-mer garantirait une succession à la hauteur des responsabilités inhérentes à la fonction.

Il a enfin réitéré son intérêt pour une action dans le temps qui permette aux réunionnais d’enrichir leur expérience pour occuper avec succès à terme des fonctions de direction. Il s’est d’ailleurs engagé à préparer un cadre réunionnais déjà identifié à la succession du directeur récemment nommé localement.

Le Crefom Réunion ne peut se satisfaire de ces engagements qui concernent un futur hypothétique. Cette nomination montre en effet que La Réunion comptera désormais, et pour quelques années sans doute, un cadre d’origine réunionnaise de moins et à ce rythme, il est peu probable qu’une représentativité significative de cadres locaux aux postes à responsabilité soit observée avant longtemps.

Le délégué régional qui a été reçu le jeudi 11 juin par M. VEDEL conseiller du premier ministre Manuel VALLS qui faisait partie de la délégation ministérielle présente à La Réunion la semaine dernière n’a donc pas manqué d’exposer ses inquiétudes en transmettant à son interlocuteur la réponse du Directeur Général de Pôle Emploi.

Au cours de l’entretien le Crefom Réunion, partant de cet exemple, a insisté sur les difficultés auxquelles se heurtent de manière générale les réunionnais aux compétences avérées pour accéder aux plus hautes fonctions dans leur territoire. Richel Sacri en a profité pour également dénoncer la non application par les différentes directions de l’administration d’un vrai GPEC (Gestion prévisionnelle des emplois et compétences) ainsi que la défaillance d’un système d’affectation qui a atteint ses limites. Il a plaidé pour la vigilance et un regain d’attention, eu égard aux frustrations et mécontentements de plus en plus perceptibles engendrés par des modalités de nomination dans les fonctions supérieures qui lèsent les réunionnais que l’on fait souvent partir en métropole alors que des postes existent localement sur lesquels sont affectés des personnes extérieures.

Le Crefom a évoqué sa crainte face à une situation qui risque de devenir explosive si rien n’était fait pour donner des signes forts en vue de concrétiser l’engagement pris par le Président de la République d’améliorer la représentativité des réunionnais dans les sphères de décisions de leur territoire.

Voir en ligne : http://www.apanews.net/news/fr/arti...


Kanalreunion.com