Di sak na pou di

Le départ d’un grand homme

Témoignages.re / 11 juin 2013


Pierre Mauroy nous a quittés à l’âge de 84 ans. Nous avons perdu un grand homme.
Lors de l’élection du Président François Mitterrand en 1981, Pierre Mauroy, nommé chef du gouvernement, avait redonné l’espoir aux Français, en apportant tous les changements nécessaires à une France qui stagnait. Pour les jeunes qui se révoltaient partout, l’espoir venant de la gauche aura permis aux cœurs d’oublier le malaise qui persistait. Oui, l’espoir était né. Les jours de gloire étaient arrivés. Des transformations, des abolitions, des réformes, des avancées sociales étaient en cours. Une nouvelle page se tournait, grâce à un nouvel élan. Pour ma part, ma vie s’est transformée : famille, politique, tout a changé.
Certes, tout n’a pas changé du jour au lendemain, ni à 100%. Mais l’ère du changement était en branle. D’autant plus que nous savions qu’il y avait beaucoup de choses à réaliser, jusqu’à ce jour encore, avec la crise qui n’en finit plus.
Au mois de septembre 1982, j’étais nommé chargé de mission auprès de la Direction régionale des Affaires culturelles. Puis, en 1984, conseiller auprès du Ministère de la Culture. De 1982 à 1995, en tous temps, j’ai suivi cet homme de terroir dans ses actions, qui respectaient les spécificités culturelles, et aura permis à notre île de décoller sur le plan culturel entre autres. Il incarnait le socialisme authentique. Nous savons que nous sommes tous appelés à partir à un moment ou un autre. Je salue ici la mémoire de ce grand homme. Que son œuvre reste attachée aux générations futures !

Marc Kichenapanaïdou


Kanalreunion.com