Di sak na pou di

Le menteur

Témoignages.re / 25 novembre 2011

Lors de la guerre contre l’Irak, le président Bush-fils a menti au monde par l’intermédiaire de son général secrétaire d’État, en disant que l’Irak détenait des armes de destruction massive, en inventant des photos, des croquis. La France, par son ministre des Affaires étrangères, Monsieur Dominique de Villepin, a fait un discours remarquable qui a été largement applaudi. Le Conseil de sécurité n’a pas applaudi le président des États-Unis. Malgré cela, le Président Bush a passé outre et a déclenché la guerre, avec quelques alliés. Il y a eu des milliers de morts. Il n’a pas hésité à dire que lui, c’est Dieu, le bien, tandis que Sadam Hussein, c’est le démon, le mal.
Un dimanche, au cours d’un sermon, le regretté père Maurice Hoarau n’a pas hésité à dire le contraire, en citant un passage de l’Ancien Testament :
Lecture du livre de Daniel (2, 31-45) : Daniel explique la vision du colosse aux pieds d’argile au roi Nabucodonosor :
« ô Roi, voici la vision que tu as eue en songe : une statue se dressait devant toi, une statue extrêmement brillante et d’un aspect terrifiant. Elle avait la tête en or fin ; la poitrine et les bras, en argent ; le ventre et les cuisses, en bronze ; ses jambes étaient en fer ; et ses pieds, en partie de fer, en partie d’argile. Tu étais en train de regarder : soudain une pierre se détacha d’une montagne, sans qu’on y ait touché ; elle vint frapper les pieds de fer et d’argile et les pulvérisa.
La montagne, sans qu’on y ait touché, a pulvérisé le fer, le bronze, l’argile, l’argent et l’or. Le Dieu Grand a fait connaître au roi ce qui doit arriver. La vision que tu as eue en songe disait vrai, l’interprétation est digne de foi ».
Ainsi Bush est parti, Sadam Hussein est mort, et Obama a hérité un cadeau empoisonné. Les troupes américaines, qui ont subi d’énormes pertes, quittent l’Irak et reconnaissent que c’est une guerre injuste.

 Marc Kichenapanaïdou 


Kanalreunion.com