Di sak na pou di

« Le plus petit » des petits candidats

Témoignages.re / 6 mars 2010

… Socialiste élu au Conseil régional, Directeur de Cabinet, Conseiller juridique, Secrétaire du syndicat patronal (euh… sans avoir été patron !), Président de Chambre de Commerce… Que de travail ! Sacré, sacré, sacré Maga !!!
Mais ce n’est pas Charlemagne…
Candidat auto-déclaré avant tout le monde avec pom-pom girls, camarade sportif et club de fans transformés en colistiers, champion de la communication (avec enveloppes estampillées CCIR, dixit “Le Quotidien”).
Côté programme : Plagiat ! Comment être et faire autrement quand on a passé son temps à gagner des titres et des postes honorifiques sans prendre le temps de mûrir et réfléchir à ce qu’on fait ?… Champion du “Pardon missié ! Pardon madame !” et pourtant… “moin lé toujours devant !”. Notoriété éphémère d’un clown en manque de reconnaissance.
Sur quoi va-t-on se baser pour lui accorder un minimum de sérieux alors qu’il n’a jamais mené une mission à terme, se projetant toujours avant la fin d’un mandat sur un autre poste à prétendre ?
Manipulateur hors pair (la dernière en date jouée devant les studios d’Antenne Réunion). Que n’a-t-il pas fait et promis pour atteindre ses objectifs ?

Bon ! Avant de postuler à la Région, notre actuel Président de la Chambre de Commerce pourrait au moins présenter un bilan autre que médiatique à la tête de la CCIR :

- Au niveau des concessions portuaires et aéroportuaires, les problèmes basiques comme le stationnement ne sont toujours pas résolus. Il subsiste également les problèmes plus complexes comme les perspectives inexistantes et manque de moyens dans l’autosuffisance financière par la création de nouvelles recettes.

- Alors que nous nous faisons doubler par Madagascar et Maurice, rien n’a été fait pour que le port de la Pointe des Galets devienne un hub commercial dans la zone Océan Indien.

- Pourquoi la Chambre de Commerce n’a-t-elle pas suffisamment utilisé ses ressources et compétences pour la création de zones industrielles afin de soutenir l’économie locale en mettant à la disposition des entreprises le foncier et l’immobilier nécessaires à leur développement ?

- Que dire du développement durable et de l’écologie alors que la Chambre de Commerce vient d’être reconnue coupable et condamnée à plus de 55.000 euros d’amende pour le mauvais traitement d’eaux usées (Aéroport – Les eaux bleues) ?

- Qui donnera un autobus à quelqu’un qui peine déjà à conduire une Twingo ?

Durant ces dernières années, nous avons vu un Président de Région déléguer à d’autres élus des missions pour que ceux-ci instruisent et communiquent aux administrations. Peut-on dire la même chose de l’actuel Président de la CCIR, qui a plutôt tendance à retirer les délégations à ceux qui l’ont soutenu ou qui se réserve le privilège des médias trois à quatre fois par semaine en interdisant la communication en direct des élus de la Chambre ?
Vilipender les élus sortants de la Région, faire l’inventaire des carences et de ce qui a été réalisé n’est aucunement un programme politique. Si cela devenait une réalité, ce serait fort regrettable, que l’on soit d’accord ou pas avec le programme de la Région. Le travail réalisé restera le patrimoine des Réunionnais, avec une majorité de satisfaits. La médisance à l’œuvre de certaines personnes ne pourra faire croire le contraire.
Non. La Région est la collectivité de loin la plus importante quant à l’avenir de notre île. Elle demande sûrement plus de compétences que celle d’être expert en tapage médiatique. Nous ne pouvons pas confier la Région à un bonimenteur.
Méfions-nous de la MAGALOMANIE !

“Les Amis de 30 Ans” :
Théophane Narayanin
Jean-Pierre"Régis" Ramsamy
Marie Joe Payet
Pascal Terral
Cyrille Rickmounie



Kanalreunion.com