Di sak na pou di

Le Préfet s’assied sur le Droit

Témoignages.re / 5 février 2010

L’éviction par la Préfecture de Patrick Lebreton de la réunion de jeudi 4 de la Commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) serait-elle la énième manifestation du peu de considération de M. Maccioni à l’égard des élus réunionnais ? L’hôte du Barachois s’était illustré dans le conflit sur les carburants de l’année dernière, en canalisant la colère et les manifestants sur le Conseil régional oubliant de faire cas des grandes compagnies pétrolières. En ciblant la collectivité, le Préfet faisait diversion. Un rapport du Sénat en date du 7 juillet 2009 démontrait que le niveau de la taxation régionale était faible à La Réunion. Pour sa part, l’Autorité de la Concurrence avait constaté que le système de distribution des carburants outre-mer avait conduit à une rente de situation au profit exclusif des compagnies pétrolières, et donc au détriment des consommateurs
C’est donc une série de précédents qui plaide dans le cas cité plus haut, en faveur d’un acte de mépris. Une autre explication serait que le Préfet aurait méconnu un texte de loi. Or, pour avoir fait tout un cours de droit à Nassimah Dindar, il s’était vu répliquer de la part de la présidente du Département : « je ne suis pas une bougnoule de la République ». Certains s’étaient inquiétés : Nassimah était en train de perdre la tête. Car, à leurs yeux, le représentant de l’Etat serait au-dessus de tous reproches. Si, avec Patrick Lebreton, il a failli dans sa connaissance et l’interprétation d’un texte de loi, ne sommes-nous pas dans l’obligation morale de lui faire un cours de Droit ? L’expression est connue pour grimper à un cocotier, il faut avoir les fesses propres. Pierre-Henry Maccioni a endossé l’habit d’un professeur de droit pour humilier une élue de La Réunion. Il s’est assis sur ce même droit pour éjecter un autre élu d’une commission. En deux gestes, trois mouvements, il a donné la pire image qui soit d’un représentant de l’Etat.

Luc Boiteau


Kanalreunion.com