Di sak na pou di

Le Réunionnais n’est pas moins, n’est pas plus, n’est pas meilleur, n’est pas pire !

Témoignages.re / 6 mars 2010

Suite à l’article paru dans “Le Quotidien” du 5 mars (page 10), où il est déclaré que « les Réunionnais ont un besoin de domination plus important », l’Union des Femmes Réunionnaises s’insurge contre cette attaque portée contre les hommes réunionnais, nos pères, frères, fils, compagnons, citoyens…
Quel peuple au monde accepterait d’être ainsi stigmatisé ? Qui oserait déclarer que « les hommes en Bretagne, en Alsace, au Canada… ont un besoin de domination plus important, notamment dans la sexualité » ? Plus important par rapport à qui, à quoi ?
Quand arrêtera-t-on de nous dire, à nous Réunionnais, que nous sommes “trop ci”, “pas assez ça” ? Ainsi, si l’on en croit ces missionnaires anthropologues, le besoin de dominer serait inscrit de façon plus importante dans la nature de l’homme réunionnais, son besoin de dignité de respect serait-il moins important ?
Quand arrêtera-t-on de tenir des discours sur nous, comme on en a tenu sur les Aborigènes ou les Indiens d’Amérique, que l’on tient sur les Africains pour dire que nous lé pas bon même ! On perpétue en s’appuyant sur des enquêtes le discours colonial, celui du Maître Commandeur, qui consiste à nous dénigrer et à faire de nos hommes Réunionnais des êtres dont la nature est d’être dominants, violent, alcooliques, assistés… de faire de nous un sous-peuple. Le Réunionnais n’est pas moins, n’est pas plus, n’est pas meilleur, n’est pas pire !
Et voilà qu’on déclare que les hommes réunionnais ont un besoin de domination plus important !
Les Réunionnais ont des besoins, en effet, besoin d’emploi, de logement, de revenus décents, de pouvoir d’achat, de respect, de dignité… Ils ont surtout besoin de pouvoir et de responsabilités dans une société qui les exclut… et besoin qu’on les laisse être eux-mêmes, des êtres humains, perfectibles… comme l’humanité entière aussi est perfectible…

Le bureau de l’UFR


Kanalreunion.com