Di sak na pou di

Le SNUEP-FSU reçu par le recteur

Témoignages.re / 23 avril 2013

Voici un communiqué du SNUEP-FSU suite à une rencontre avec le recteur mercredi dernier.

JPEG - 58.6 ko

Le SNUEP-FSU estime que les nombreuses difficultés rencontrées aujourd’hui par les professeurs, pour faire réussir l’ensemble des lycéens professionnels, sont liées à la mise en place de la réforme de la voie professionnelle.
(photo Toniox)

Mercredi 17 avril 2013, le SNUEP-FSU a été reçu par le recteur afin de discuter des modalités de mise en œuvre à La Réunion des orientations fixées par la circulaire de rentrée. En ce qui concerne l’enseignement professionnel public et sa valorisation, beaucoup des mesures listées par cette circulaire sont renvoyées à des décisions qui doivent être prises par l’Académie dans le cadre d’une plus grande autonomie.

Pour le SNUEP-FSU, les nombreuses difficultés rencontrées aujourd’hui par les collègues, pour faire réussir l’ensemble des lycéens professionnels, sont liées à la mise en place de la réforme de la voie professionnelle. Ainsi, celle-ci a diminué la durée des formations, augmenté les périodes de formation en entreprise, généralisé les contrôles en cours de formation, ce qui a dégradé significativement les conditions d’étude des élèves et les conditions de travail des enseignants.

Même si le recteur nous est apparu à l’écoute, peu de réponses nous ont été apportées sur les moyens permettant d’améliorer la réussite des lycéens professionnels.
D’autres questions sont restées sans réponses : comment améliorer l’orientation de fin de 3ème qui ne doit plus être vécue comme une orientation subie, mais comme « un choix réfléchi et assumé », quelles seront les quotas fixés par le recteur permettant de favoriser les poursuites d’études après le Baccalauréat professionnel ou encore comment mettre en place des « parcours pédagogiques personnalisés spécifiques » alors que, pour l’instant, aucun moyen supplémentaire n’est alloué pour ces dispositifs.

Le SNUEP-FSU a insisté sur la nécessité de diminuer le nombre de semaines de stage en entreprise comme le permet la circulaire afin de redonner du temps de formation aux lycéens et pour mieux les préparer à poursuivre des études en BTS. Sur cette question, le SNUEP-FSU a demandé un groupe de travail permettant de travailler sur nos propositions.

Le SNUEP-FSU a aussi demandé à ce que des formations soient mises en place pour les équipes éducatives afin de faciliter l’intégration des élèves en situation de handicap dans le cadre des ULIS.

Le SNUEP-FSU a aussi alerté le recteur sur la dégradation des relations entre les personnels des établissements (nombreux conflits avec les personnels de Direction). Depuis 2008, cette dégradation s’est accentuée avec la mise en place précipitée de nombreuses réformes. La dérèglementation du cadre national des horaires, de l’évaluation des diplômes et de l’organisation des établissements a conduit aujourd’hui à instaurer un grand bazar dans les lycées professionnels.

Pour le SNUEP-FSU, il est urgent d’apporter des solutions dès la rentrée 2013 afin de répondre à l’ensemble de ces problèmes. La section académique du SNUEP de La Réunion y veillera et mettra tout en œuvre pour que les conditions soient à nouveau réunies pour améliorer les conditions de travail de tous dans l’enseignement professionnel afin de permettre la réussite de tous les jeunes.

SNUEP-FSU


Kanalreunion.com