Di sak na pou di

"Leçon à une donneuse de leçon"

Témoignages.re / 24 mai 2012

Les actes peuvent parfois contredire les propos. Comment alors rester crédible lorsque l’on brigue un mandat électif auprès de la population ? Comment les électeurs peuvent-ils encore faire confiance à une Députée de la République qui fait le contraire de se qu’elle proclame ?

Je veux parler de Huguette Bello qui a de nouveau été prise en flagrant délit. Après avoir ouvertement critiqué son parti d’origine d’autoritaire et de sectaire, qui a fait la démonstration de son autoritarisme et du sectarisme, dans ses prises de parole transpire la haine, et dans sa gestion, plus d’un pourrait témoigner de ses méthodes de dictatrice. Il suffit d’interroger les employés communaux.

Concernant les régionales en 2010, elle dénonce l’alliance avec A. Thien Ah Koon, et un an après, elle courbe devant une majorité au Conseil général où les élus de Saint-Paul siègent aux côtés de ce même A. Thien Ah Koon.... Les incohérences ne s’arrêtent pas là.

Et puis il y a son combat soi-disant pour les femmes. Alors, si elle affirme vouloir la parité avec que des « femmes devant et les cavaliers derrière », pourquoi positionner J-M. Gamarus comme candidat dans la 7ème circonscription ?

Enfin, celle qui hurle la nécessité de passer la main à une nouvelle génération pour seul objectif de combattre la direction de son parti (ex), pourquoi se cramponne-t-elle à ce point au pouvoir ?

Huguette Bello est la doyenne des Députées ! Elle totalise aussi un cumul historique de mandats à l’Assemblée nationale. C’est dans la presse du jour !

Alors Mme Bello, n’est-il pas temps de lâcher prise et sortir la tête haute sans faire la chiffonnière en ne visant que le seul objectif de faire perdre son ancien camarade Jean-Yves Langenier qui brigue pour la 1ère fois ce mandat !

Mme Huguette Bello serait-elle alors prise à son propre piège ?

Véronique Hoarau


Kanalreunion.com