Di sak na pou di

Les chiffres de la Pentecôte

Témoignages.re / 26 mai 2010

Nous sommes en l’an 30, à moins que ce ne soit en l’an 33, au Cénacle à Jérusalem, le jour de la fête juive de la Pentecôte, 50e jour après la résurrection du Christ.
Selon le Livre des Actes des apôtres, « quand le jour de la Pentecôte fut arrivé, ils se trouvèrent tous ensemble. Tout à coup survint du ciel un bruit comme celui d’un violent coup de vent. La maison où ils se tenaient en fut toute remplie. Alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues. » Il s’agit de la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres (Si le corps matériel de Jésus n’est plus, son esprit demeure).
Or, il y avait à Jérusalem, des gens de toutes les nations venus pour la fête, qui annonçaient les merveilles de Dieu chacun dans sa propre langue. Pour sa part, Pierre annonça la résurrection du Christ et ajouta : « Que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés et vous recevrez le don de l’Esprit Saint ! » Ils se firent alors baptiser…
Avant le concile Vatican II, l’Église célébrait l’octave (la semaine de 8 jours) après le dimanche de la Pentecôte. En France, c’est après le concordat de 1801 que le lundi de Pentecôte a été déclaré jour férié.
Depuis 1969 (réforme liturgique), avec Paul VI, le lundi de la Pentecôte n’est plus fête solennelle et il n’y a plus de liturgie (dans la liturgie orthodoxe, ce lundi a une signification religieuse, car la venue de l’Esprit Saint est célébrée ce jour-là et le dimanche la Sainte Trinité).
Autrefois, il y avait des coutumes du lundi de la Pentecôte, qui ont (en partie) disparu de nos jours…
Rappelons, comme chacun sait, que la fête de Pâques se trouve au centre de la vie chrétienne. Le Carême représente une période de 40 jours de jeûne, qui précède Pâques et culmine avec le Vendredi Saint, qui est le jour de la crucifixion de Jésus. Le dimanche de Pâques, c’est Christ ressuscité. La période de 40 jours après Pâques commémore le temps de Jésus revenu sur Terre. L’Ascension célèbre les adieux de Jésus qui s’envole dans les cieux.
La Pentecôte célèbre la venue du Saint Esprit. Elle a lieu le septième dimanche après le dimanche de Pâques. Soit 7 semaines (7 fois 7 jours) après Pâques, c’est-à-dire 49 jours après Pâques. Mais autrefois, on comptait ainsi : le premier jour comptait pour un jour, d’où les expressions “dans 8 jours” pour dire “dans 1 semaine” ou “dans 15 jours” pour dire “dans 2 semaines”. Ce qui fait dire que le dimanche de Pentecôte a lieu le 50e (et non le 49e) jour après le dimanche de Pâques, ce jour de Pâques étant lui-même comptabilisé…
La date de la Pentecôte est variable, en ce sens que Pâques est une fête mobile dont la date varie d’une année à l’autre (le dimanche 23 mai cette année 2010, mais le dimanche 12 juin l’année prochaine).
Le lundi de Pentecôte, lui, tout comme le lundi de Pâques, n’a pas de signification particulière en rapport avec la Bible.

Marc Kicheninpanaïdou


Kanalreunion.com