Di sak na pou di

Les enfants du Levant

Témoignages.re / 3 juillet 2012

Nous avons assisté en famille, le mardi 26 juin à 20h au Théâtre de Champ Fleuri, à une manifestation artistique extraordinaire et rare, un opéra chanté et dansé par 100 enfants, 4 classes primaires de La Réunion, accompagnés par des professeurs du Conservatoire régional. La salle était archi pleine, des parents et grands-parents des enfants beaucoup intimidés, car entrant dans ces lieux pour la première fois (3 euros la place !). Je me répète, le spectacle était magnifique et je pense au travail énorme des professeurs de ces classes, des responsables du projet, et bien sûr au travail des enfants qui ont sacrifié des heures de loisirs, des week-end et même des petites vacances, toute l’année, pour y aboutir. Le sujet de l’opéra aussi était beau. Il raconte « le destin broyé de centaines de gosses envoyés, au milieu du 19ème siècle, dans un bagne, avec en présentation le rappel qu’ici, à La Réunion, à la même époque, nous avions notre bagne d’enfants à l’ilet à Guillaume ».
Cette manifestation n’a eu aucun écho et je trouve ça scandaleux. A part un tout petit article en coin de page dans le “JIR”, pas un mot dans la presse, ni à la télé. Après renseignement auprès des intervenants, j’ai su que bien des jours avant le spectacle, la presse avait été bombardée d’infos… C’est donc volontaire cet oubli ? Il vaut mieux parler de viols, d’accidents de motos et de voitures, de braquage ou de Miss Réunion de toutes sortes ? Le travail sérieux, le bonheur et la fierté qui se lisaient sur le visage des enfants, ça c’est trop nul ? Messieurs, mesdames les journalistes, c’est vous qui êtes nuls.

Annick Richand, enseignante à la retraite depuis 20 ans et heureuse de constater que, malgré les difficultés actuelles, il y a encore des enseignants qui font un boulot magnifique. Merci à tous les enfants et aux intervenants.


Kanalreunion.com