Di sak na pou di

Les masques tombent !

Témoignages.re / 11 octobre 2010

La nouvelle majorité aux commandes du Conseil régional avait été présentée comme le symbole du changement. De jeunes politiques fraîchement débarqués ayant de l’ambition pour développer La Réunion.
Aujourd’hui, après six mois de mandat, le bilan est catastrophique et tous les Réunionnais peuvent voir la vérité qui se cachait dans les coulisses. Qu’est-ce que cette équipe va désormais pouvoir sortir du chapeau face à la réalité de leurs résultats exposés par la presse le lundi 4 octobre dernier ?
Nous découvrons que les projets annoncés s’écroulent, avant même de naître, les uns après les autres comme de pitoyables châteaux de cartes !

1er mensonge : la Route du littoral comme priorité de la mandature.
La nouvelle majorité a rejeté le projet qui était en cours au prétexte qu’il était trop cher. Aujourd’hui, elle propose aux Réunionnais une vague idée de projet visant à construire 6 voies sur la mer. De 900 millions d’euros, nous passons à un investissement d’un montant prévisionnel de 2,2 milliards d’euros. Ce projet-là n’est pas trop cher ? Qui va payer ? Les 6 voies sur la mer sont bien parties pour couler à pic entre la montée des eaux, la houle et les jeunes pousses de corail, et les chiffres qui s’envolent sur les pitons et montagnes. Ce n’est pas dans les 3 ans qui viennent que les Réunionnais vont regarder de plus près les baleines, du balcon de la nouvelle route du littoral. Un pur mensonge révélé sur la scène de leur cirque de médiocrité.

2ème mensonge : 2.000 bus po bat karé Larénion.
Là encore la nouvelle équipe qui est au pouvoir à la Région a fait le choix de la destruction. Elle a choisi de stopper net le projet de Tram-train très attendu des Réunionnais qui sont tous les jours coincés durant des heures dans les embouteillages ou à attendre les bus. Le tram-train, un projet innovant, un projet écologique, un projet d’aménagement global du territoire, un projet dont le financement était assuré. Non, nos routes ne sont pas assez embouteillées. Il fallait rajouter 2.000 bus. Qui dit mieux ? Abracadabra, on ferme les yeux et plouf ! Les bus sont en train de disparaître puisque le transport est une compétence du Conseil général et non de la Région, parce que le Conseil général n’a plus beaucoup d’argent et parce que cette idée fumeuse de bus ne tient plus la route. Où circuleraient ces 2.000 bus ? Des bus qui ne polluent pas et qui auraient eu leurs couloirs réservés, nous a-t-on promis. Vont-ils passer sur les voies d’arrêt d’urgence de la route des Tamarins ? De quoi s’agit-il très concrètement ? D’un deuxième gros mensonge qui se dévoile au grand jour, médiocrité d’un projet qui ne tient pas sous les projecteurs de la réalité.

3ème mensonge : la signature des nouveaux Accords de Matignon.
Dans une période où la France souffre sur le plan économique avec un déficit budgétaire de près de 3%, dans une période de crise où l’État cherche à faire des économies partout, la Région Réunion avait réussi la négociation de faire signer les Accords de Matignon dans lesquels l’État, l’Europe et la Région elle-même mobilisaient ensemble 3 milliards d’euros pour les grands projets de La Réunion. Toutes les Régions françaises nous enviaient. La nouvelle majorité a préféré déchirer le chèque, devant tous les Réunionnais, en promettant le tour de passe-passe que le chèque allait revenir…tout de suite, et plus gros. Aujourd’hui, cette majorité ne sait même pas quand les nouveaux accords seront signés et surtout pour quel montant ? Cette majorité pense-t-elle réellement à l’intérêt des Réunionnais ou veut-elle uniquement détruire par orgueil, bêtise et incompétence ce que les autres ont fait ? Quand on a 3 milliards en poche, on les garde, on les utilise. On ne lâche pas la proie pour l’ombre en mettant des milliers de travailleurs réunionnais au chômage et en mettant en faillite des entreprises réunionnaises. Sans oublier l’argent public gaspillé pour les études… de projets qui ne voient pas le jour…

Le nouveau souffle sent le souffre !
On n’aura pas le tram-train (d’autres régions françaises l’ont et la dotation ferroviaire en sus). On n’aura pas de centre culturel musée (d’autres régions françaises de l’outre mer l’auront, en Guadeloupe, en Guyane). On n’aura pas de nouvelle route du littoral de sitôt. Mais le plus accablant c’est que nous n’aurons ni les 2.000 bus ni les 6 voies sur la mer. Quel est le projet politique ? Quel est le projet de développement ? Le permis de démolir a été accordé, mais maintenant qu’est-ce que cette majorité va réellement construire en dehors des bavardages schizophréniques ?
Bas les masques !

Kikabri, la voix du G4


Kanalreunion.com