Di sak na pou di

Les pétards et la mort du petit cheval noir

Témoignages.re / 29 décembre 2011

Les fêtes de fin d’années sont l’occasion de faire exploser des pétards. Généralement, on s’alarme pour les chiens ou les chats, victimes de ces bruits infernaux. Les chevaux sont aussi exposés à ce risque. C’est ce qui est arrivé dans un centre équestre, dans l’Ouest. Et les conséquences ont été dramatiques.
Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 décembre, le voisin a fait exploser, pendant 45 minutes, des pétards, des fusées, etc. Il a choisi de le faire à quelques mètres des paddocks et des écuries, et cela, alors qu’il a un terrain de plusieurs hectares !!!
Cela prouve sa volonté de nuire aux chevaux. Comme les chiens, les chevaux perçoivent de façon accrue le bruit. Le fait que ces pétards aient été tirés à quelques mètres seulement des écuries a créé une panique chez tous les chevaux.
Le responsable du centre a appelé les gendarmes, ceux-ci ont pu constater par eux-mêmes le “désordre” généré.

Les conséquences de ces pétards sont gravissimes pour les chevaux :
un petit poney noir est mort, pris de panique, il a fait des coliques et n’a pas pu être sauvé ;
un autre poney, son voisin de paddock, n’est pas encore totalement tiré d’affaire ;
un cheval et une jument, complètement affolés par le bruit et les éclairs, ont cassé la porte de leur box, se sont enfuis, ont été récupérés assez rapidement ; les deux sont blessés (contusions, etc. entraînant une “ITT” de quelques jours).
le vétérinaire réserve son pronostic pour la jument qui devait mettre bas dans les prochains jours, comme pour son poulain ;
deux autres chevaux montrent des signes manifestes de forte tension... Et sont aussi sous surveillance médicale...
et de manière générale, les chevaux ne sont pas dans leur état normal, et sont très inquiets au moindre bruit.
Cet individu n’en est pas à son coup d’essai. Depuis des mois, il multiplie les attaques de toutes sortes contre les chevaux : fusée le 14 juillet arrivant dans les box ; jets de pierres et de cailloux sur les toits de box ; passage en voiture derrière les paddocks, klaxon à fond, etc.
En ce qui concerne les impacts des pétards et fusées, les risques sont énormes sur les chevaux, mais aussi sur les installations : les stocks de paille et de foin peuvent prendre feu. Les conséquences d’un incendie seraient encore plus dramatiques.
À l’imbécillité de cet homme, à son absence totale de discernement quant aux conséquences de ses actes, s’ajoute le fait que l’on vende, sur le bord de la route ou aux abords des grandes surfaces, ces pétards. Est-ce bien légal ? Ces feux d’artifices et fusées sont-ils vendus qu’aux seuls adultes ?
Les propriétaires des chevaux (mort ou blessés) ont porté plainte auprès de la gendarmerie... Une telle cruauté envers les animaux est inacceptable. L’affaire sera portée en justice.
Mais quoi qu’il en soit, un enfant pleure aujourd’hui son poney, mort parce qu’un adulte veut faire le mal et qu’il peut acheter n’importe où des pétards et fusées.

Des amis des chevaux


Kanalreunion.com