Di sak na pou di

Les politiques politiciennes et leurs conséquences sur l’avenir.

Témoignages.re / 30 novembre 2009

Depuis le début de l’année, plusieurs grands projets, qui auraient pu offrir un peu d’oxygène aux familles Réunionnaises, ont été abandonnés ou mis en attente pour le plaisir de quelques politiques. Inutile de les citer ici ; les Réunionnais savent de qui il s’agit.
Dans le contexte actuel où le chômage gangrène notre île, les contribuables et les chômeurs ne devraient-ils pas traîner en justice les responsables de ces actes insensés ?
Car, outre le fait d’asphyxier encore plus le BTP, d’appauvrir les familles Réunionnaises, de freiner l’évolution et le développement de notre île, ils pèsent aussi très lourdement sur l’avenir de nos jeunes.
En effet, lors d’une formation dispensée aux enseignants par l’Inspectrice Académique de l’Education Nationale en charge de l’Orientation, nous apprenions, que d’ores et déjà le Rectorat était entrain de changer les filières des lycées pour offrir à nos jeunes Réunionnais la possibilité de travailler non seulement sur le chantier du tram-train mais aussi, et de manière plus pérenne, dans les métiers liés à son fonctionnement futur.
Aussi, ceux qui pensant s’attaquer à leurs adversaires politiques, s’attaquent aux projets structurants de notre île, portent d’énormes responsabilités !
Enfin, ils devraient réfléchir à ce qu’ils laisseront à leurs électeurs à la fin de leurs mandats. Certains se targuent de disposer de mandats parisiens, de faire partie de, soi-disant, grands groupes politiques nationaux, mais ils ont toujours la feuille vierge ! Qu’ont-ils laissé ou que laisseront-ils à leur départ ? En tout les cas, ce n’est certainement pas grâce à cela, que les Réunionnais se sentent chaque jour un peu plus fiers de vivre ici.

Julie Pontalba


Kanalreunion.com